Blog Viewer

Une fois pour toutes, il est temps de reconnaître que tous les infirmières et infirmiers sont la solution à un meilleur accès aux soins primaires

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2024/05/06/nurses-solution-to-better-primary-care-access

Le président de l’AIIC fait valoir la modernisation des modes de financement et l’amélioration de l’accès aux soins communautaires

Par Sylvain Brousseau
6 mai 2024
istockphoto.com/Sunan Wongsa-nga
« Nous devons chercher à amplifier la contribution de toutes les catégories d’infirmières et infirmiers, notamment en raison de leur approche globale des soins de santé grâce à leur expertise et leur expérience uniques. En tant que groupe de professionnels de la santé le plus nombreux au Canada, les infirmières et infirmiers représentent le moyen le plus logique de faire progresser nos efforts afin d’éliminer les difficultés d’accès aux soins primaires », selon Sylvain Brousseau, président de l’AIIC.

Bonne Semaine nationale des soins infirmiers! Le thème de cette année est Changer des vies. Façonner demain. Dans ce même esprit, cet éditorial examine la manière dont nous pouvons revitaliser les soins de santé primaires.

Je veux notamment souligner l’importance d’optimiser l’utilisation des compétences des professionnels en soins infirmiers, soit les infirmières et infirmiers autorisés auxiliaires (IAA), infirmières et infirmiers autorisés (IA), infirmières et infirmiers psychiatriques autorisés (IPA), infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés (ICS) et infirmières et infirmiers praticiens (IP) dans le but d’amplifier et de moderniser l’accès aux soins primaires en le rendant plus efficace et en repensant son financement. Ainsi, le système de soins primaires fonctionnera comme il se doit.

Amplifier les soins primaires par l’utilisation des compétences infirmières

Avant d’examiner les problèmes et les solutions possibles auxquels sont confrontés les soins de santé primaires et le système de santé au Canada, il est primordial de considérer la place qu’occupent les soins infirmiers dans ce secteur et les modèles novateurs de soins de santé auxquels nous aspirons.

Le contexte national actuel est marqué par bon nombre de graves défis permanents auxquels sont confrontés les systèmes de santé, notamment lorsqu’il s’agit de l’accès aux soins primaires. En effet, les systèmes de santé sont confrontés à une crise sans précédent caractérisée par une pénurie de professionnels de la santé et une érosion de l’accessibilité aux soins primaires. Des données récentes du rapport Les soins primaires ont besoin de NosSoins (2024) ont révélé que 21,8 % des Canadiens et Canadiennes déclaraient ne pas avoir accès à un prestataire de soins primaires.

Pour accroitre l’accessibilité aux soins de santé primaires, il faut également augmenter et moderniser les investissements dans ce secteur. Nous devons également élargir les champs d’exercice des IAA et amplifier le rôle des IA, des IPA et des ICS en leur donnant le droit de prescrire de même qu’en améliorant le rôle des IP en soins primaires. Ces solutions combinées permettront de libérer le talent et les compétences de toutes les catégories d’infirmières et infirmiers selon leur plein champ d’exercice respectif.

Il ne fait aucun doute que le modèle traditionnel de soins ne fonctionne plus et nous ne sommes qu’au début de ce changement des systèmes de santé au pays. Cette situation souligne qu’il faut chercher à amplifier la contribution de toutes les catégories d’infirmières et infirmiers, notamment parce qu’ils ont une approche globale des soins de santé, une expertise et une expérience uniques et qu’ils représentent, par leur nombre, le moyen le plus logique de faire progresser nos efforts afin d’éliminer les difficultés d’accès aux soins primaires.

Miser sur l’élan des cliniques de soins primaires dirigées par des infirmières

Bien que ce principe ne soit pas nouveau, il est nécessaire de répéter qu’il faut appliquer, une fois pour toutes, le principe du « bon prestataire de soins, pour le bon patient, au bon moment et à un coût rentable ». Selon ce principe, l’expertise de toutes les catégories d’infirmières et infirmiers, lorsqu’ils travaillent selon leur plein potentiel, permettra d’améliorer les résultats des soins santé pour les Canadiens et les Canadiennes dans un système de santé publique auquel tous ont accès (Lukewich et coll., 2022; Valaitis et coll., 2022) tout en répondant aux besoins des communautés.

Si nous souhaitons nous éloigner du statu quo dans notre système de santé, il est impératif de favoriser le changement en augmentant d’abord le nombre de cliniques autogérées par des infirmières et, ensuite, en repensant les services de soins primaires dans une vision intégrée et par un esprit de collaboration intra/interprofessionnel (Duhoux et coll., 2022). L’augmentation de ces cliniques publiques autogérées aidera à répondre aux besoins de services dans les communautés à l’échelle du pays en combinant l’utilisation de diverses compétences infirmières en collaboration avec les autres prestataires de soins de santé.

La contribution des divers rôles infirmiers aux soins primaires

  • Les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés (IAA) jouent un rôle essentiel dans la prestation de soins primaire en collaboration avec d’autres professionnels de la santé. Ils évaluent également les besoins des clients et des familles et contribuent à la promotion de la santé et la prévention des maladies. Ils sont membres d’une équipe de soins primaires intégrée et fournissent des soins infirmiers directs avant et après les procédures médicales réalisées dans une clinique de soins primaires. Ils représentent les patients et facilitent la communication entre les patients, les familles, les praticiens et d’autres professionnels de la santé.
  • Les infirmières et infirmiers autorisés (IA) dispensent des soins primaires en collaboration avec un ensemble varié de professionnels de la santé, notamment des IAA (de même qu’avec les personnes et les populations qui reçoivent des soins afin de promouvoir et de soutenir la santé des populations (personnes soignées, familles et groupes communautaires). Les IA font le dépistage et l’évaluation de la personne ou des populations de même que la prévention et la promotion de la santé (p. ex., vaccination/prévention des maladies transmissibles, éducation à la promotion de la santé individuelle et de groupe pour aider à prévenir les maladies chroniques.
  • Les infirmières et infirmiers psychiatriques autorisés (IPA) jouent un rôle essentiel en soins primaires auprès des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale complexes. Les IPA évaluent principalement les besoins des clients et des patients et élaborent des plans d’intervention pour stabiliser la situation. Ils assurent le suivi dans la communauté (là où les gens vivent et travaillent), plutôt qu’en milieu hospitalier.
  • Les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés (ICS) en communauté aideraient les équipes à prodiguer des soins spécialisés (p. ex., soins plaie-stomie-continence, soins en cardiologie, soins palliatifs, etc.) en menant des évaluations cliniques détaillées et en créant des plans d’intervention de soins dans des situations de santé particulières.
  • Quant aux infirmières et infirmiers praticiens (IP), ils exercent au sein de la communauté dans nos systèmes de santé canadiens depuis plus de 40 ans. Ils évaluent, prescrivent, diagnostiquent, coordonnent et gèrent les besoins des patients dans divers milieux de soins. Ils peuvent également prendre en charge les patients, diriger des cliniques en soins primaires, élaborer des plans de traitement, orienter les patients vers des spécialistes, faciliter la navigation dans les soins de santé, admettre les patients et donner congé de l’hôpital.

Rehausser le champ d’exercice de chaque catégorie d’infirmières et infirmiers en soins primaires élargira la gamme de services offerts et contribuera à réduire la pression dans les urgences en diminuant le nombre de visites aux urgences et en prévenant les hospitalisations (AIIC, 2021). Plus précisément, étendre le droit de prescrire certaines classes de médicaments et certains tests de diagnostic pour les IA, les IPA et les ICS ainsi qu’élargir le rôle des IP contribuera à améliorer l’accès aux soins communautaires (soins primaires) et atteindre une meilleure qualité de vie pour tous. Par conséquent, la satisfaction à l’égard des services de soins et la rentabilité augmenteront, et la durée du séjour hospitalier et les visites aux urgences diminueront.

Afin de perfectionner vos compétences en soins primaires, je vous propose de consulter le programme de formation postcurriculaire comprenant six modules qui est offert par l’Association canadienne des infirmières et infirmiers en médecine familiale. Vous avez accès gratuitement à l’Équipe de soins primaires infirmière lorsque vous adhérez à l’association.

Conclusion

Nous ne sommes qu’au début de ce parcours, car les professionnels de la santé ont toujours travaillé en vase clos dans un système principalement dominé par l’expertise médicale. Pour toutes ces raisons, les professionnels de la santé, y compris les infirmières et infirmiers, doivent partager activement leur point de vue sur l’avenir des soins de santé dans une perspective de collaboration entre les équipes de soins (Valaitis et coll., 2022). Réaliser une telle transformation nécessitera des changements fondamentaux et novateurs dans les systèmes de santé, notamment en ce qui concerne les exigences de formation, et une révision en profondeur des modèles de soins et de financement tout en préservant le caractère universel des soins de santé (OMS, 2023).

Pour ce faire, les provinces et territoires doivent investir dans l’augmentation des cliniques dirigées par des IP, IA et ICS fonctionnant avec des équipes de professionnels de la santé. N’oublions pas que les IP forment l’une des professions en santé qui connaît la plus forte croissance au pays. À l’instar des IAA, des IA, des IPA et des ICS, les IP jouent un rôle essentiel et crucial dans la prestation de services de soins primaires dans les régions urbaines, rurales et éloignées.

En terminant, il importe de souligner que plusieurs pays anglo-saxons, notamment les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, ont adopté avec succès un modèle de soins de santé primaires qui accorde un rôle plus important aux IP et aux IA (APNA, 2016; Moulton et coll., 2022).

IA et IP : Songez à obtenir votre certification de l’AIIC en soins de santé communautaires! Faites une demande maintenant en soins infirmiers en santé communautaire qui confère le titre d’Infirmier(ère) certifié(e) en santé communautaire (C)anada, ICSC(C).

Références

Association des infirmières et infirmiers du Canada [AIIC] (2021). Les soins infirmiers réglementés au Canada. https://www.cna-aiic.ca/fr/soins-infirmiers/les-soins-infirmiers-reglementes-au-canada/les-soins-infirmiers-reglementes-au-canada

Australian Primary Health Care Nurses Association [APNA] (2016). Nursing in Primary Health Care (NiPHC) Program – Enhanced Nurse Clinics: A review of Australian and international models of nurse clinics in primary health care settings. https://www.apna.asn.au/files/Review%20of%20Australian%20and%20international%20models%20of%20nurse%20clinics.pdf

Duhoux, A., Dufour, É., Sasseville, M., Laroche, D. et Contandriopoulos, D. (2022). Rethinking Primary Care Delivery Models: Can Integrated Primary Care Teams Improve Care Experience? International Journal of Integrated Care, 22(2), 1-12. doi: 10.5334/ijic.5945

Lukewich, J., Martin-Misener, R., Norful, A.A. et coll. (2022). Effectiveness of registered nurses on patient outcomes in primary care: a systematic review. BMC Health Serv Res 22, 740. https://doi.org/10.1186/s12913-022-07866-x

Moulton, J., Withanage, N.N., Subasinghe, A.K. et Mazza, D. (2022). Nurse-led service delivery models in primary care: a scoping review protocol. BJGP Open, 6(3),1-6. doi: 10.3399/BJGPO.2021.0194

Organisation mondiale de la Santé [OMS] (2023). Multilateral development banks and WHO launch new investment platform to strengthen primary health care services. https://www.who.int/news/item/23-06-2023-multilateral-development-banks-and-who-launch-new-investment-platform-to-strengthen-primary-health-care-services#:~:text=%E2%80%9CCooperation%20among%20multilateral%20development%20banks,and%20economies%20for%20the%20future

Valaitis, R. K., Wong, S. T., MacDonald’ M., Martin-Misener, R., O’Mara, L., Meagher-Stewart, D., Isaacs, S., Murray, N., Baumann, A., Burge, F., Green, M., Kaczorowski,J., Savage, R. (2020). Addressing quadruple aims through primary care and public health collaboration: ten Canadian case studies. BMC Public Health. 1-16 https://link.springer.com/article/10.1186/s12889-020-08610-y


Sylvain Brousseau, inf. aut., Ph. D., FFNMRCSI, FAAN, est président de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (2022-2024) et professeur agrégé en sciences infirmières au campus Saint-Jérôme de l’Université du Québec en Outaouais.

#opinions
#modèlesdesoins
#santécommunautaire
#systèmedesanté
#collaborationinterprofessionnelle
#collaborationintraprofessionnelle
#champdexercice

0 comments
4 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire