Blog Viewer

Des MICRO-changements menant à des macro-résultats : modifier l’établissement des objectifs du personnel infirmier pour maximiser le potentiel de leadership

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2024/01/15/micro-goal-setting

Un outil utile pour aider le personnel infirmier à décomposer leur journée en toute sécurité et à atténuer le stress

Par Kent Soltys
15 janvier 2024
istockphoto.com/PeopleImages
Les professionnels qui ont recours à la méthode d’établissement des objectifs MICRO ont remarqué que le procédé mnémotechnique vise à encourager les questions courantes. Conçu à dessein pour promouvoir l’interrogation permanente, cet outil permet de résoudre les obstacles propres au domaine de pratique ou de gestion d’une infirmière ou d’un infirmier.

Que signifie MICRO?

M — Maîtrisable : L’objectif fixé peut-il être atteint compte tenu des contraintes ou des obstacles auxquels le fournisseur de soins est actuellement confronté?
I — Identifiable : L’objectif est-il identifiable comme une priorité réaliste et relève-t-il de la responsabilité et du champ d’action du fournisseur de soins?
C — Collaboration : L’équipe interdisciplinaire peut-elle participer à la réalisation de votre objectif? Travailler en collaboration pour atteindre l’objectif fixé contribue à une dynamique d’équipe cohérente et peut engendrer de meilleurs résultats pour les patients.
R — Réaliste et reproductible : L’objectif relève-t-il du champ d’action de la personne? Peut-il être atteint? Une fois atteinte, la compétence ou la tâche peut-elle être répétée pour garantir une maîtrise continue?
O — Ouverture à la réflexion/réévaluation : Une fois l’objectif atteint, qu’a-t-on appris? Que peut-on améliorer? Qu’est-ce qui peut être suivi pour assurer une progression positive continue?

Gracieuseté de Kent Soltys
« En observant les difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontés les nouveaux membres du personnel infirmier, j’ai compris que nombre de ces difficultés pourraient être atténuées grâce à un outil qui les aiderait à décomposer ou à hiérarchiser leur journée de manière appropriée », explique Kent Soltys.

L’idée de l’établissement d’objectifs MICRO m’est venue lorsque j’ai éprouvé de la frustration en observant le niveau élevé d’anxiété et de découragement sur les visages des membres du personnel infirmier en soins actifs. En tant qu’infirmier clinicien enseignant en médecine et en chirurgie, je passe une grande partie de mon temps sur le terrain, où je joue un rôle de soutien et de mentor auprès du personnel.

La prestation de soins de santé devient de plus en plus difficile en raison de la crise du personnel et de la perte d’infirmières ou d’infirmiers expérimentés et de mentors appropriés pour soutenir la nouvelle cohorte de diplômés, ainsi que les jeunes infirmières et infirmiers. En observant les difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontés les nouveaux membres du personnel infirmier, j’ai compris que nombre de ces difficultés pourraient être atténuées grâce à un outil qui les aiderait à décomposer ou à hiérarchiser leur journée de manière appropriée.

L’établissement d’objectifs MICRO en contexte de simulation

Le concept d’établissement d’objectifs MICRO a d’abord été présenté lors de simulations cliniques et de séances de formation en personne. L’environnement intime et la taille réduite des groupes ont facilité l’introduction d’une nouvelle méthode d’établissement d’objectifs.

Le principe d’établissement d’objectifs MICRO a été expliqué dans le cadre d’une séance d’information préalable à la simulation. On a fourni un aperçu au personnel et le contexte au début de la simulation, et du temps a été alloué pour les questions de suivi. Les fondements de l’utilisation de la méthode d’établissement d’objectifs MICRO ont été passés en revue et on a demandé aux apprenants d’intégrer les principes au fil de la simulation.

À la fin de la simulation, les résultats de l’utilisation de l’établissement d’objectifs en temps réel et de la réflexion pendant l’activité de simulation ont été explorés. Les commentaires recueillis auprès des participants ont été les suivants : les participants ont noté des moments pendant la simulation où ils ont pu se recentrer parce qu’ils réfléchissaient en temps réel aux objectifs fixés avant le début de l’activité.

En réfléchissant à la séance de formation et à la façon dont elle aurait pu être améliorée, les participants ont suggéré de fournir une copie visuelle des objectifs MICRO avant la simulation, ce qui leur donnerait plus de temps pour saisir le contexte de la réflexion et de la définition des objectifs en temps réel.

L’établissement d’objectifs MICRO en enseignement

Une autre méthode que j’ai utilisée pour déployer la plateforme d’établissement d’objectifs MICRO est l’enseignement à l’instant même. En tant qu’infirmier clinicien enseignant, j’ai toujours remarqué que le meilleur apprentissage se fait à l’instant même, au poste de soins infirmiers ou au chevet des patients.

La plateforme d’établissement d’objectifs MICRO favorise ce type d’enseignement. Elle me permet de discuter avec le personnel pour identifier les obstacles auxquels il est confronté au cours de sa journée. À partir de là, nous travaillons ensemble en utilisant une composante clé de la mnémonique.

De nombreuses raisons expliquent l’efficacité de cette méthode de formation, mais l’une d’entre elles est que les infirmières et infirmiers sont souvent débordés. La charge de travail incessante, les graves pénuries de personnel, le manque de personnel infirmier expérimenté et de mentorat font que le personnel de chevet manque de temps.

Le fait de devoir jongler avec de multiples patients dans les chambres, dans les couloirs et sur des brancards, tout en gardant à l’esprit que le temps est précieux, a mené à des séances de formation éclair. L’acronyme MICRO me permet de passer une ou deux minutes au poste de soins infirmiers, à la fontaine d’eau ou juste avant qu’une infirmière ou un infirmier n’entre dans une chambre, pour préparer, réviser et mettre en place un scénario de soins aux patients, grâce à des outils qui aident à la réflexion au moment même. Le travail préparatoire consiste à fournir au personnel infirmier une copie de l’outil MICRO.

Les professionnels qui ont recours à la méthode d’établissement des objectifs MICRO ont remarqué que le procédé mnémotechnique vise à encourager les questions courantes. Conçu à dessein pour promouvoir l’interrogation permanente, cet outil permet de résoudre les obstacles propres au domaine de pratique ou de gestion d’une infirmière ou d’un infirmier.

Exemple d’établissement d’objectifs MICRO à l’œuvre

Une infirmière a indiqué qu’elle se sentait dépassée par le nombre de patients qu’elle devait prendre en charge pendant son quart de travail. L’unité manquait de personnel et sa liste de patients était composée de cas graves et moins graves. Son anxiété était liée à l’administration des médicaments, aux évaluations et au fait qu’elle était une des seules infirmières autorisées de l’étage.

Dans ce cas, nous avons pris deux minutes pour examiner chaque composante de l’établissement des objectifs selon la méthode MICRO :

  1. Nous avons identifié les obstacles qu’elle rencontrait pour atteindre les objectifs qu’elle s’était fixés. Dans ce cas précis, les obstacles rencontrés par l’infirmière étaient les suivants : elle devait administrer les médicaments à une certaine heure; un patient quittait l’unité pour un examen diagnostique et devait être prêt à une certaine heure; et enfin, elle devait quitter l’unité sous peu pour assister à une réunion. Ensemble, nous avons passé en revue l’affectation de ses patients et défini les priorités en fonction des éléments qui pouvaient être reportés ou différés et des priorités dont il fallait s’occuper en premier.
  2. Nous avons ensuite examiné les objectifs déterminés pour voir s’ils étaient maîtrisables dans l’état actuel de l’unité, y compris le soutien d’un ou d’une collègue en cas de besoin.
  3. En collaboration, nous avons convenu que les objectifs identifiés étaient maîtrisables parce que certains des patients dont le cas était moins grave se retrouvaient au bas de la liste de priorité.
  4. Nous avons déterminé que le plan était réaliste et reproductible, si une situation semblable se présentait à l’avenir. Nous sommes parvenus à cette décision parce que les mesures différées pour les patients dont la situation était moins grave ont été examinées et qu’aucune d’entre elles n’a eu d’effet direct sur le niveau élevé de soins ou les résultats positifs que l’infirmière essayait de maintenir.
  5. Elle et moi, nous nous sommes ouverts à une réflexion et à une réévaluation permanentes pour évaluer le déroulement de la journée. Elle a déclaré qu’en prenant deux minutes pour décomposer les actions en fonction de la priorité des résultats attendus au moyen du modèle d’établissement des objectifs MICRO, sa journée est devenue plus facile à gérer.

L’anxiété découlant du regroupement des priorités du personnel infirmier peut s’avérer paralysante. Cependant, la décomposition des priorités en objectifs maîtrisables et réalistes permet aux infirmières et infirmiers de voir le travail attendu comme des portions plutôt que comme un tout. Ce recadrage et cette redéfinition des priorités à l’aide de ma méthode d’établissement rapide des objectifs offrent au personnel infirmier la possibilité d’atténuer le stress et l’anxiété en reportant les priorités moins importantes grâce à cette méthode sûre et efficace.

En conclusion, la décomposition de la charge de travail quotidienne en fonction de l’ordre de priorité des tâches peut aider les infirmières et infirmiers à voir leur journée comme une série de petites tâches plutôt que comme un grand défi insurmontable.

En fin de compte, ce sont les praticiens qui décident de la façon dont ils utilisent la méthode d’établissement des objectifs MICRO dans leur pratique. Certains peuvent utiliser des éléments du cadre pour simplifier leur journée, tandis que d’autres peuvent utiliser le cadre dans son intégralité pour aider à hiérarchiser les tâches. Il n’y a pas de mauvaise façon d’utiliser cet outil pour alléger le fardeau de circonstances.

Chaque membre du personnel infirmier avec lequel j’ai le plaisir d’interagir et d’apprendre a une tâche incroyablement difficile. Mon objectif est de travailler avec les infirmières et infirmiers pour simplifier le fardeau de leur charge de travail. Ce n’est qu’en changeant et en réfléchissant constamment que nous pouvons comprendre ce dont nous sommes capables.


Kent Soltys, inf. aut., B. Sc. inf., est infirmier clinicien enseignant et mentor qui travaille et vit sur l’île de Vancouver. Il est aussi un défenseur du soutien aux infirmières et infirmiers nouvellement diplômés.

#pratique
#modèlesdesoins
#pratiqueclinique
#collaborationinterprofessionnelle
#leadership
#santéetbien-êtredupersonnelinfirmier

0 comments
12 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire