Blog Viewer

Soins infirmiers itinérants : guide pour réussir l’examen NCLEX-RN et s’inscrire aux États Unis

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2022/10/03/travel-nursing-a-guide-to-passing-the-nclex-rn

Une infirmière mise à pied en raison de la pandémie fait part de son expérience étape par étape

Par Kelly Arraf
3 octobre 2022
istockphoto.com/portfolio/ljubaphoto
Une fois que vous réalisez le processus et que vous passez l’examen NCLEX-RN, maintenir le permis d’exercice aux États-Unis est relativement simple et peu dispendieux. Les heures de formation clinique, exigée par chaque État, peuvent être facilement acquises au moyen de cours en ligne.

Les nouvelles ne manquent pas sur la pandémie qui a laissé le personnel infirmier surmené, épuisé et désillusionné. Ce que l’on sait moins toutefois, c’est que nombre d’infirmières ou d’infirmiers se sont retrouvés au chômage ou sous-employés au cours de cette période. Les hôpitaux ont annulé des interventions chirurgicales, ont retardé des hospitalisations et ont eu recours au blocage de lits pour garder des lits et du personnel disponibles si les vagues de COVID‑19 continuaient de déferler. Par conséquent, bon nombre d’infirmières ou d’infirmiers occasionnels ou à temps partiel, surtout ceux qui travaillent en salles préopératoires, opératoires et de réveil et dans les unités d’intervention de jour ont vu leur emploi en péril alors que l’annulation de chirurgies non urgentes était la norme.

Gracieuseté de Kelly Arraf
« Je me suis retrouvée sans emploi au cours de la première vague (mise à pied) et fortement sous-employée à chaque vague subséquente. Cette situation était le résultat direct du ralentissement ou de l’interruption des chirurgies non urgentes pour gérer la pénurie de personnel et de lits. Par nécessité, elle a éveillé ma curiosité pour les soins infirmiers itinérants aux États-Unis », explique Kelly Arraf.

En tant qu’infirmière chevronnée travaillant depuis 22 ans à la salle de réveil et comme enseignante en soins infirmiers, je me suis retrouvée sans emploi au cours de la première vague (mise à pied) et fortement sous-employée à chaque vague subséquente. Cette situation était le résultat direct du ralentissement ou de l’interruption des chirurgies non urgentes pour gérer la pénurie de personnel et de lits. Par nécessité, elle a éveillé ma curiosité pour les soins infirmiers itinérants aux États-Unis. Malheureusement, j’ai découvert un manque de détails sur la façon dont une infirmière canadienne chevronnée devrait se préparer à l’examen du Conseil canadien des organismes de réglementation de la profession infirmière (National Council Licensure Examination for Registered Nurses [NCLEX-RN]). De plus, il y avait peu d’indications sur l’État auprès duquel il fallait s’inscrire, sur le processus d’évaluation des titres de compétence et sur le coût.

Voici mes recommandations et des détails sur le processus, le budget et l’échéancier. J’ai réussi l’examen NCLEX-RN et je suis maintenant autorisée à travailler dans les États du Montana et du Texas. J’espère que mon compte rendu aidera à simplifier le processus pour d’autres professionnels qui envisagent de devenir infirmières ou infirmiers itinérants après la pandémie.

Étape 1 : Étudier pour l’examen NCLEX-RN

La première étape, et de loin la plus intimidante, est de commencer à étudier. L’examen NCLEX-RN est une exigence d’inscription pour n’importe quel État. Pour les infirmières et infirmiers qui ont obtenu leur diplôme avant 2015 (année où le Canada a adopté l’examen NCLEX-RN), l’Examen d’autorisation infirmière au Canada (EAIC) n’est pas accepté. Ayant quitté la faculté des sciences infirmières depuis deux décennies, mon déficit de connaissances en vue de l’examen NCLEX-RN était considérable. J’ai donc cherché du matériel d’étude qui répondait à mes besoins d’apprentissage. L’utilisation d’un cahier de questions NCLEX-RN (que l’on trouve dans la plupart des librairies) n’aurait pas été prudente compte tenu de mon déficit de connaissances. Si vous trouvez un cahier de questions suffisant, sachez qu’en avril 2023, le format de l’examen NCLEX-RN sera modifié et assurez-vous que les questions sont dans le format de la nouvelle génération de NCLEX-RN (NGN).

Après quelques recherches, j’ai trouvé la Hurst Review. Il s’agit d’un examen en ligne exhaustif avec des vidéos de style tutoriel. Le niveau que j’ai choisi était accompagné d’un cahier d’exercices (à remplir en écoutant les tutoriels) et de l’accès à une vaste réserve d’examens. Les vidéos sont presque entièrement guidées par un narrateur. En outre, Hurst se targue d’un taux de réussite de 98 % à la première tentative à l’examen. Le programme UWorld est une autre excellente ressource qui dispose d'une énorme réserve d’examens (près de 2 400 questions, sous le format de la nouvelle génération de NCLEX-RN), accessible sur ordinateur ou une application sur téléphone (format très pratique). Les questions d’UWorld sont extrêmement difficiles, mais elles sont expliquées de façon extrêmement détaillée à l’aide de diagrammes. UWorld compare les sources individuelles aux pointages standard, ce que j’ai trouvé très utile pour suivre mes progrès. Si vous n’avez le temps (ou le budget) que pour un seul programme, je recommande UWorld.

Étape 2 : Choisir un État

La décision suivante consiste à choisir un État américain. J’ai commencé mon processus de demande d’inscription dans un État la même semaine que j’ai commandé mon matériel d’étude. Les diplômés canadiens (ayant réussi l’EAIC) devront s’adresser à un conseil des soins infirmiers américain pour obtenir une autorisation d’exercer par examen afin de pouvoir se soumettre à l’examen NCLEX-RN. Chaque conseil des soins infirmiers dispose d’un site Web contenant les formulaires de demande et des détails sur l’inscription. Je suggère de choisir un État où il y a moins de candidats pour accélérer le processus. Par exemple, le Montana reçoit beaucoup moins de demandes d’inscription que la Californie. Par ailleurs, le Montana n’exige pas d’examen d’aptitudes linguistiques en anglais, ce qui constituerait une étape de plus et des coûts supplémentaires. J’ai aussi envisagé de m’inscrire dans les États du Colorado, du Wyoming et du Dakota du Nord (qui ont un corps infirmier plus restreint et moins de candidats). Comme les coûts et les critères en matière d’inscription diffèrent légèrement d’un État à l’autre, assurez-vous de chercher celui qui correspond à vos objectifs.

Étape 3 : Vérification de la formation postsecondaire

Attendez‑vous à ce que votre formation postsecondaire fasse l’objet d’une vérification par une société d’évaluation. C’était l’exigence la plus coûteuse et qui prend le plus de temps. La plupart des États recommandent une ou plusieurs sociétés qu’ils reconnaissent sur leur site Web. Le Montana, par exemple, accepte actuellement une vérification des titres de compétences de seulement deux sociétés. Une d’entre elles est CGFNS, qui fournit un rapport professionnel de service d’évaluation des titres de compétences, « une analyse détaillée des titres de compétences obtenus à de multiples échelons de la formation infirmière à l’extérieur des États-Unis. Elle comprend un état de comparabilité de la formation des travailleurs de la santé lorsqu’elle est évaluée par rapport aux normes américaines. » N’oubliez pas qu’une fois que la société d’évaluation reçoit vos relevés de notes, la préparation du rapport actuel peut prendre des mois. Après une attente de 14 semaines pour que la société CGFNS soumette mon rapport de vérification des titres de compétences, j’ai été mise à niveau avec un rapport accéléré (de crainte que le délai retarde ma date choisie pour l’examen NCLEX-RN). L’accélération de la production du rapport a été coûteuse, mais il a été achevé promptement. Dès que l’État de votre choix vérifie les exigences de votre inscription, il communiquera avec Pearson VUE (la société qui gère l’examen NCLEX-RN). L’État émettra alors le code d’autorisation de passer l’examen.

Je suggère de choisir un État où il y a moins de candidats pour accélérer le processus.

Étape 4 : Inscription auprès de Pearson VUE

Pearson VUE gère le processus d’examen NCLEX-RN au Canada et aux États-Unis. Vous pouvez vous inscrire auprès de Pearson VUE en tout temps, mais dès que vous recevez votre code d’autorisation de passer l’examen, le processus est simple. Vous saisissez le code sur le site Web de Pearson VUE et sélectionnez votre emplacement de choix et la date de l’examen NCLEX. Vous n’avez pas à passer l’examen NCLEX en personne dans l’État où vous êtes inscrit. J’ai choisi de passer l’examen à Calgary de sorte à ne pas engager plus de coûts associés au déplacement.

Étape 5 : Commander vos relevés de notes postsecondaires

Votre établissement d’enseignement enverra directement vos relevés de notes à deux emplacements, soit à votre État et au service d’évaluation des titres de compétence. Dans de nombreux cas, l’État du Montana et la société CGFNS ont exigé que mon université fournisse les relevés originaux (détaillant les cours et ma moyenne pondérée cumulative) et une répartition du nombre d’heures que j’ai passées dans chaque stage clinique. Le bureau d’attestation de la formation a indiqué qu’il s’agit d’une demande courante des sociétés d’évaluation américaines, et aucun délai n’est survenu pour satisfaire cette demande détaillée.

Étape 6 : Empreintes digitales

On exige les empreintes digitales pour la vérification des antécédents criminels, lesquelles peuvent être envoyées par voie électronique, ou on exigera une carte d’empreintes digitales. IdentoGo est une société pratique et exigeant des frais peu coûteux qui a des succursales partout au Canada. La même société est en fonction partout aux États-Unis.

Étape 7 : Se préparer à débourser les frais

Soyez prêt à débourser les frais. Le coût global variera en fonction du matériel d’études que vous utilisez, de l’État où vous vous inscrivez et de la société d’évaluation des titres de compétences. Le processus peut s’avérer coûteux. Voici une répartition des dépenses que j’ai engagées :

Hurst Review : 109-399 $US
UWorld : 139-299 $US
Frais d’examen menant à l’obtention du permis d’exercice pour l’État du Montana : 100 $US
Rapport du service d’évaluation des titres de compétences CGFNS : 420 $US
Accélération du processus de production du rapport CGFNS : 300 $US
Frais d’inscription auprès de Pearson VUE pour les candidats canadiens cherchant à obtenir leur permis d’exercice aux États-Unis : 350 $US
Deux séries d’attestations de la formation d’une université canadienne (envoyées internationalement) : 100 $CA
Empreintes digitales : 30 $CA

Le coût total s’est élevé à environ 1 900 $CA (1 470 $US) dans mon cas. Je recommande de soumettre tous les reçus comme dépenses professionnelles pour votre déclaration de revenus (matériel d’études, inscriptions aux cours, etc.). Gardez à l’esprit que l’infirmière ou l’infirmier itinérant aux États-Unis a le potentiel d’être rémunéré 3 000 $US par semaine.

Quant au temps que j’y ai passé, j’ai voué 20 heures à la recherche (quel matériel utiliser, quel État choisir) et à remplir des demandes (État du Montana, CGFNS, Pearson VUE). J’ai consacré 200 heures à étudier sur une période de quatre mois (50 heures à l’aide de la Hurst Review et 150 heures avec UWorld). En y pensant bien, j’étais peut-être préparée outre mesure, mais je n’ai aucun regret quant à mon engagement, car j’ai réussi à la première tentative avec 75 questions.

Une fois que vous réalisez le processus et que vous passez l’examen NCLEX-RN, maintenir le permis d’exercice aux États-Unis est relativement simple et peu dispendieux. Par exemple, je détiens un permis d’exercice de l’État du Montana, que je renouvelle tous les 24 mois, en échange de frais d’inscription de 50 $US, qui nécessite 24 heures de formation clinique. Les heures de formation clinique, exigée par chaque État, peuvent être facilement acquises au moyen de cours en ligne. Par ailleurs, dès que vous détenez un permis d’exercice d’un État qui adhère au Nursing Licensure Compact (NLC), vous pouvez faire votre demande dans un autre État avec une demande par approbation simplifiée. Avant mon récent déménagement au Texas, j’ai fait une demande pour un permis d’exercice au Texas, soit une demande par approbation de l’État du Montana. Il s’agissait d’un processus beaucoup moins dispendieux et qui prenait beaucoup moins de temps.

Avec une pénurie de l’effectif infirmier partout dans le monde, le moment est on ne peut plus idéal pour explorer et découvrir si les soins infirmiers itinérants sont pour vous.


Kelly Arraf, inf. aut., M. Nurs., est étudiante au Ph. D. à l’Université Liberty et ancienne enseignante clinique à l’Université Mount Royal. Elle explore les soins infirmiers itinérants au Texas et au Montana.
#carrière
#étapesdecarrière
#covid-19
#pratiqueinfirmière
#perfectionnementprofessionnel
#recrutementetmaintienenposte
0 comments
158 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire