Blog Viewer

Huit leçons à tirer de la COVID-19 qui aideront la profession infirmière à « réaliser ses rêves »

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2021/11/08/8-lessons-from-covid-19-to-help-us-build-a-field-o

Créez-le, et ils viendront; chérissez-le, et ils resteront – et épanouissez-vous

nov. 08, 2021, Par: Michelle Acorn
istockphoto.com/portfolio/Wavebreakmedia
La passion, la persévérance et le but sont essentiels. Une approche erronée consisterait à rebâtir ou réorienter à partir des mêmes bases d’injustice et de main-d’œuvre fragile des soins infirmiers. Notre système de santé doit être reconstruit pour assurer un effectif productif.

Il est difficile de s’imaginer qu’en 2021 — l’Année des personnels de santé et d’aide à la personne, dans la foulée des événements de 2020, l’Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier — la pandémie de COVID-19 continue. Pourtant, l’intervention infirmière au Canada demeure solide et tenace.

À titre d’infirmière en chef du Conseil international des infirmières depuis mai 2021, j’aimerais exprimer mes remerciements et ma profonde gratitude à mes collègues infirmières et infirmiers canadiens pour leur prestation de soins et de services infirmiers et leur courage afin de diriger notre système de santé complexe dans la santé publique, le milieu hospitalier, les soins primaires, les soins à domicile et communautaires, les soins de longue durée, les maisons de retraite, les établissements correctionnels et les écoles de sciences infirmières.

Courtoisie de Michelle Acorn
« Les infirmières et infirmiers ont le privilège et l’honneur de partager l’expérience humaine de la naissance jusqu’à la mort. Nous devons agir comme un pôle d’attraction, être solidaires et nous soutenir les uns les autres, en plus de renforcer notre influence en vue d’un système sain », selon Michelle Acorn.

Même au sommet de ma carrière, je lutte contre le paradoxe entre le service, la compassion et la capacité qui se heurtent au sentiment de ne pas être à la hauteur. Collectivement, faisons davantage, écoutons plus, étudions la nature de notre travail et évaluons l’intervention des soins infirmiers en cas de crises de santé publique.

Nous devons toujours nous rappeler les leçons tirées de la COVID-19 et ne jamais revenir en arrière. Il nous incombe de prévenir les situations d’urgence en santé publique et les pandémies futures en misant sur notre résilience collective pour avancer.

Voir au-delà des problèmes

Les infirmières et infirmiers doivent faire partie de la transformation afin de promouvoir l’équité en santé de même que l’équité sociale et professionnelle. Nos connaissances de la santé et du système de santé, conjuguées à notre expérience auprès des patients, de leurs familles et des communautés, représentent des atouts clés. Il est primordial que les conversations avec les fournisseurs de soins de santé abordent davantage que des problèmes. Il faut proposer de nouvelles solutions créatives, les mettre en œuvre et en vérifier les résultats.

À cette fin, les infirmières et infirmiers doivent participer à la table de discussion de manière dynamique et envisager des solutions en amont, plutôt qu’adopter une approche réactive en aval. Les connaissances infirmières cumulatives englobent les domaines de l’éducation, de l’organisation, de la pratique clinique, de l’expérience et du leadership. Il est possible de tirer parti de l’influence de l’infirmière et de l’organiser de sorte à consolider les relations et les partenariats. Nous pouvons partager les histoires des patients pour souligner la crise humaine et orienter les efforts en vue du rétablissement.

Être un moteur du changement

Pour apporter des changements, prendre soin des infirmières et infirmiers revêt une importance capitale. Nous avons vécu un traumatisme de masse, de la détresse morale et éthique ainsi que des situations émotionnelles mouvementées au cours de cette période agitée. Notre personnel infirmier souffre d’épuisement; il y a du stress et de la tension dans nos milieux et conditions de travail.

Or, les infirmières et infirmiers peuvent se servir de leur pouvoir professionnel de façon stratégique pour représenter, influencer, diriger, soutenir, informer, remanier, reconstruire, rétablir et réformer les soins de santé. Notre voix et nos conseils délibérés et incessants peuvent être des moteurs du changement politique. Grâce à notre souplesse — nous avons su fléchir et nous adapter, nous pouvons proposer des solutions en soins infirmiers à la table de discussion. Comme de précieux militants de la santé, présentons nos approches créatrices et innovatrices au niveau local, régional et systémique en équilibrant notre intelligence intellectuelle et émotionnelle. La narration d’histoires est une compétence infirmière. Les histoires humaines peuvent à la fois décrire, partager et informer d’autres personnes.

Tenir de telles conversations avec une charge émotionnelle élevée s’avère difficile, mais nécessaire. Les infirmières et infirmiers collaborent au changement, ils ne sont pas des spectateurs silencieux. Nous devons assurer notre présence à la table des décisions pour continuer à militer en faveur de la santé et de la diplomatie sanitaire. Nous pouvons exprimer notre savoir-faire du chevet du patient à la salle de conférence.

La passion, la persévérance et le but sont essentiels. Une approche erronée consisterait à rebâtir ou réorienter à partir des mêmes bases d’injustice et de main-d’œuvre fragile des soins infirmiers. Notre système de santé doit être reconstruit pour assurer un effectif productif.

Réduire les pertes, renforcer les acquis

Nous pouvons réduire la perte des connaissances infirmières en transférant notre savoir et en comblant les lacunes en matière de connaissances. Il faut recourir au personnel infirmier saisonnier et en mi-carrière qui agira comme conseiller, mentor et précepteur afin de planifier la relève et de perfectionner les infirmières et infirmiers dans leur parcours professionnel à l’aide de modèles de dotation créatifs.

Il faut proposer de nouvelles solutions créatives, les mettre en œuvre et en vérifier les résultats.

Nous devons faire avancer les choses en diversifiant le leadership, au-delà du discours sur l’aspect héroïque du travail en soins infirmiers et de l’applaudissement des investissements, des dialogues et de l’inclusion significatifs — rien ne doit concerner les infirmières sans l’apport des infirmières. Personne ne doit décider à la place des infirmières, sauf ceux qui connaissent la réglementation, la formation, le champ d’exercice et la réalité des différents rôles en soins infirmiers.

La voie à suivre doit être une prescription sanitaire professionnelle et sociale pour les infirmières et infirmiers. Nous pouvons renforcer notre intention de diriger, de rester, d’inspirer et de nous épanouir. Notre source d’espoir pour le milieu des soins infirmiers peut ressusciter, se stabiliser et élever notre profession. Par leur courage, intégrité et pouvoir, les experts en soins infirmiers nous aideront à exposer la vérité.

Être solidaires

Les infirmières et infirmiers ont le privilège et l’honneur de partager l’expérience humaine de la naissance jusqu’à la mort. Nous devons agir comme un pôle d’attraction, être solidaires et nous soutenir les uns les autres, en plus de renforcer notre influence en vue d’un système sain. Nous pouvons informer et influencer par la collaboration et le partage du cheminement du patient et démontrer la valeur du personnel infirmier et de son intervention pour obtenir des résultats de qualité.

Ensemble, nous pouvons assurer un avenir plus sain. Les infirmières et infirmiers peuvent partager des données probantes et montrer ce qu’est notre profession en vue d’atteindre l’équité en santé et la justice sociale. Chacun d’entre nous peut faire preuve de leadership authentique. Revigorons, imaginons et innovons les soins infirmiers.

En tant que fournisseurs de services et utilisateurs du système, reconnaissons les victoires et créons ensemble un avenir meilleur afin de façonner les politiques en santé publique. Les infirmières et infirmiers peuvent « réaliser leurs rêves ». Créez-le et le personnel infirmier viendra; chérissez-le et le personnel infirmier restera.

J’aimerais conseiller les employeurs, les responsables politiques, les décisionnaires et les infirmières et infirmiers sur la manière de maximiser leur intervention et leur impact. Ensemble, nous pouvons soutenir notre profession dans son état actuel et à mesure qu’elle évolue.

Maximiser le leadership en huit leçons

Meilleures pratiques en matière de participation

1. Participez aux efforts pour veiller à une vaste représentation, visibilité et voix à tous les niveaux de la profession infirmière et du système de santé. Faites preuve d’humanité, d’empathie, de compassion et de reconnaissance. Réalisez des choses ou aidez à les réaliser. Le Conseil international des infirmières a mis en place des programmes pour appuyer le perfectionnement en leadership.

Meilleures pratiques en matière de recrutement

2. Menez des entrevues de départ auprès des infirmières et infirmiers qui prennent leur retraite ou qui quittent la profession. Cela permettra de garder un lien avec les anciens employés fidèles afin de promouvoir votre organisation et de recommander des emplois à d’autres membres du personnel infirmier.

3. Amplifiez les possibilités d’accueil et d’intégration ainsi que de résidence pour accroître les compétences et la confiance du personnel infirmier en début de carrière et l’aider à faire la transition vers des rôles en pratique clinique et en gestion.

Meilleures pratiques en matière de conservation du personnel

4. Engagez des discussions sur l’éventualité de « rester » de 60 à 90 jours avant les dates d’entrée en poste chaque année pour augmenter l’engagement au travail, réduire le roulement du personnel en soins infirmiers et entretenir des liens avec les infirmières et infirmiers qui reconsidèrent leurs priorités professionnelles et personnelles.

5. Encouragez le bien-être du personnel en vue d’assurer sa sécurité physique, psychologique et celle des patients. La qualité de vie professionnelle est primordiale, et l’expérience des infirmières et infirmiers est essentielle pour améliorer le maintien en poste.

6. Éliminez les obstacles à la pratique afin que les infirmières et infirmiers aient les moyens, le pouvoir et le soutien pour renforcer leur capacité.

7. Participez à la planification de carrière pour appuyer le personnel infirmier et veiller à ce qu’il demeure satisfait et optimiste au sein de l’organisation.

8. Mettez en place un programme de respect et de reconnaissance pour montrer les réalisations, les innovations, les contributions et la loyauté individuelle et collective des infirmières et infirmiers. Reconnaître régulièrement le travail des précepteurs qui soutiennent les étudiants, les nouveaux diplômés et le personnel infirmier en transition.


Michelle Acorn, DNP, NP PHC/ Adult, CGNC, FCAN, FAAN, est infirmière en chef, soins infirmiers et programmes, au Conseil international des infirmières, une fédération de plus de 130 associations nationales d’infirmières, représentant des millions d'infirmières et d’infirmiers dans le monde.

#opinions
#professionsdelasanté
#infectionsliéesauxsoinsdesanté
#leadership
#santéetbien-êtredupersonnelinfirmier
#recrutementetmaintienenposte
0 comments
1179 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire