Blog Viewer

Médicaments par intraveineuse : optimiser le champ d’exercice des IAA

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2022/06/20/optimizing-licensed-practical-nurses-scope-to-admi

Les patients et le personnel infirmier tirent parti d’un programme de formation élaboré par l’employeur

Par Sky Ashmore et Brenda Banglayan
20 juin 2022
istockphoto.com/portfolio/sturti
Les IAA étaient ravis d’accroître leurs connaissances et d’administrer des médicaments par IV, même si nombre d’entre eux étaient nerveux à l’idée d’acquérir de nouvelles compétences et d’assumer des responsabilités supplémentaires. De nombreux IA se sont réjouis de la possibilité offerte aux IAA d’élargir la gamme de soins qu’ils peuvent offrir à leurs patients.

Messages à retenir

  • L’autorité de santé du Fraser a élaboré un programme de formation en administration de médicaments par voie intraveineuse (IV) pour les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés (IAA) en réaction au changement apporté au champ d’exercice par l’ordre qui les réglemente.
  • La mise en œuvre d’une formation à grande échelle durant la pandémie de COVID 19 a apporté des avantages aux patients et au personnel infirmier.
  • L’optimisation du champ d’exercice visant à inclure l’administration de médicaments par IV offre une plus grande autonomie aux IAA et réduit les délais dans les soins aux patients.

Pourquoi optimiser le champ d’exercice des IAA?

Le champ d’exercice qui encadre l’administration de médicaments par IV par le personnel infirmier auxiliaire autorisé (IAA) varie d’un endroit à l’autre au Canada. Dans certaines provinces et certains territoires, elle ne s’inscrit pas dans le champ d’exercice. Là où elle en fait partie, la formation nécessaire est offerte soit dans le cadre de programmes de soins infirmiers auxiliaires, soit comme formation supplémentaire en cours d’emploi. En 2016, le British Columbia College of Nurses and Midwives (BCCNM) a élargi le champ d’exercice des IAA pour y inclure l’administration de médicaments par IV (avec des limites et à certaines conditions), moyennant une formation supplémentaire précédant l’exercice de cette nouvelle compétence.

Les IAA « fournissent des soins de santé visant la promotion, le maintien et le rétablissement de la santé, en mettant l’accent sur les clients dont l’état de santé est stable ou prévisible » [TRADUCTION LIBRE] (BCCNM, 2021, p. 4). Sans cette formation supplémentaire, les IAA de la Colombie Britannique comptent sur le personnel infirmier autorisé (IA) pour administrer les médicaments par IV, ce qui peut entraîner des retards dans les soins aux patients et des tensions entre les IA et les IAA.

Une équipe du service de pratique professionnelle de l’autorité de santé du Fraser, qui offre des services de consultation et de soutien pédagogique en vue d’optimiser le champ d’exercice et de promouvoir les pratiques exemplaires, a élaboré le programme de formation en administration de médicaments par IV à l’intention des IAA. La mise à niveau d’environ 1 200 IAA en soins actifs a débuté en décembre 2019 avec un délai prévu de 20 mois. Avec le début de la pandémie de COVID 19, le calendrier a été raccourci à 10 mois en prévision d’un afflux de patients et d’une pression sur les ressources infirmières.

*Les diplômés des programmes de soins infirmiers auxiliaires dans certaines provinces et certains territoires sont appelés infirmières ou infirmiers auxiliaires autorisés [Licensed Practical Nurses (LPN)/Registered Practical Nurses (RPN)].

Programme de formation en administration de médicaments par voie intraveineuse à l’intention des IAA

Le programme de formation de l’autorité de santé du Fraser appuie les IAA dans l’atteinte des compétences en administration de médicaments par IV grâce à l’apprentissage autodirigé, la simulation pratique et le mentorat en contexte clinique. Le programme exige des IAA qu’ils suivent les trois étapes suivantes :

Étape 1 : Atteinte des prérequis (4 heures)

  • Apprentissage autodirigé
    • Module de formation en ligne
    • Module d’autoapprentissage
    • Examen théorique en ligne

Étape 2 : Laboratoire d’apprentissage (7,5 heures)

  • En classe
    • Révision de la théorie
    • Révision d’études de cas du module d’autoapprentissage
    • Apprentissage pratique fondé sur la simulation

Étape 3 : Perfectionnement et vérification des compétences (concomitant au travail)

  • Mentorat fondé sur des listes de vérification des quatre compétences
    • Chaque liste de vérification doit être remplie au moins trois fois
    • Vérification pour chacune des quatre compétences consignées en ligne

Afin d’optimiser les chances de réussite et de justifier les fonds et le temps consacrés à ce projet, nous avons fourni des critères aux hôpitaux pour déterminer, parmi leurs secteurs cliniques, ceux qui y participeraient. Les critères comprenaient, d’une part, la présence de personnel infirmier autorisé (IA) compétent en administration de médicaments par IV pour encadrer les IAA et, d’autre part, suffisamment d’occasions à offrir à ces derniers pour leur permettre d’acquérir et de maintenir ces compétences (dans les limites et conditions de leur champ d’exercice). Dans la plupart des hôpitaux, les secteurs cliniques qui répondaient aux critères comprenaient les urgences, la médecine, la chirurgie et les services ambulatoires. Les IAA travaillant dans les domaines cliniques qui ont participé au programme représentent environ 90 % des IAA des hôpitaux que compte notre autorité de santé.

Le personnel clinicien enseignant du service de pratique professionnelle de l’autorité de santé du Fraser a élaboré le programme de formation avec le soutien de spécialistes dans des domaines tels que les soins infirmiers auxiliaires, l’innocuité des médicaments, l’accès vasculaire, l’apprentissage en ligne, le suivi de l’information et l’évaluation. Nous avons créé du matériel d’apprentissage, des modèles de communication, des outils de suivi et des stratégies d’évaluation.

Nous avons dirigé la mise en œuvre dans les 13 hôpitaux de soins actifs de l’autorité de santé en partenariat avec les dirigeants des hôpitaux (directeurs, gestionnaires et enseignants) et avons coordonné et animé 118 laboratoires d’apprentissage en milieu hospitalier. Le personnel clinicien enseignant a soutenu les IAA et les IA au sein même des unités et a collaboré avec nous pour renforcer les messages clés, célébrer les réussites et atténuer les difficultés.

Dans l’ensemble, le personnel infirmier était impatient d’élargir son champ d’exercice. Les IAA étaient ravis d’accroître leurs connaissances et d’administrer des médicaments par IV, même si nombre d’entre eux étaient nerveux à l’idée d’acquérir de nouvelles compétences et d’assumer des responsabilités supplémentaires. De nombreux IA se sont réjouis de la possibilité offerte aux IAA d’élargir la gamme de soins qu’ils peuvent offrir à leurs patients. Cependant, certains IA s’inquiétaient de l’augmentation initiale de la charge de travail liée à l’encadrement des IAA.

Au départ, les dirigeants des hôpitaux étaient chargés de décider du moment où on mettrait en œuvre la formation en fonction du budget et d’autres priorités. Cependant, au début de la pandémie de COVID 19, l’autorité de santé du Fraser a donné la priorité à cette formation dans l’ensemble de son territoire et en a approuvé le financement dans tous les secteurs cliniques de soins actifs qui répondaient aux critères. Les coûts associés à cette mise en œuvre comprenaient le temps de formation des IAA (11,5 heures), le temps de l’animateur et les fournitures.

L’élargissement du champ d’exercice des IAA améliore l’expérience des patients et des fournisseurs

Nous avons demandé aux IAA, aux IA, au personnel clinicien enseignant, aux coordonnateurs des soins aux patients et aux gestionnaires des unités participantes de répondre à un sondage pour évaluer l’incidence qu’avait eue l’élargissement du champ d’exercice. La plupart des réponses font état de résultats positifs sur la continuité des soins aux patients, sur le flux de travail et sur la satisfaction professionnelle des IAA et des IA.

Résultats du sondage sur l’effet de la formation

  • 86 % des répondants ont signalé un effet positif sur la continuité des soins aux patients
  • 88 % des répondants ont signalé une amélioration du flux de travail dans le secteur clinique
  • 85 % des répondants ont signalé un effet positif sur la satisfaction au travail

Voici certains commentaires reçus à propos de la formation :

  • « C’est un merveilleux changement de donne. Les patients en tirent de grands avantages! » (IAA)
  • « C’est sûr que pouvoir prendre soin de ses patients de cette façon, c’est valorisant. » (IAA)
  • « Les IA disposent de plus de temps à consacrer aux patients les plus malades, et la gestion du temps en est améliorée. À mon avis, cette formation a renforcé les liens entre les IAA et les IA. » (IA)
  • « Ma relation avec les IAA en est améliorée, car ils ne se sentent plus mal à l’aise de me demander de l’aide aussi souvent. » (IA)
  • « Les IAA sont très heureux de ne pas avoir à attendre un IA pour administrer des médicaments par IV à leurs patients. Les IAA peuvent les administrer en temps opportun. » (membre du personnel clinicien enseignant)
  • « Avec l’augmentation de l’acuité, il est très avantageux d’avoir des IAA autorisés à administrer des médicaments par IV. Les IA sont ainsi soulagés et peuvent se concentrer sur leurs propres patients. » (coordonnateur de soins aux patients)
  • « Toute l’équipe de soins infirmiers a accueilli favorablement ce changement. Les médecins sont ravis, et les IAA ont exprimé leur satisfaction de pouvoir appliquer davantage leurs compétences en soins infirmiers. » (gestionnaire)

Des difficultés sources de possibilités

Au départ, certains membres du personnel clinicien enseignant en milieu hospitalier s’inquiétaient de la quantité de travail nécessaire pour soutenir l’élargissement du champ d’exercice, notamment pour co animer des laboratoires d’apprentissage avec le personnel clinicien enseignant du service de pratique professionnelle de l’autorité de santé du Fraser. Cependant, comme l’autorité de santé du Fraser a consacré des fonds supplémentaires à cette formation, nous avons pu embaucher du personnel temporaire affecté à l’enseignement des cours, ce qui libérait le personnel clinicien enseignant en milieu hospitalier.

La distanciation physique découlant de la COVID-19 limitait le nombre de personnes autorisées dans une classe, ce qui en a augmenté le nombre total nécessaire. Cependant, le ratio animateur-apprenants s’en est trouvé amélioré, ce qui a permis aux animateurs de se concentrer sur les besoins d’apprentissage individuels.

Nous encourageons les autorités de santé à offrir une formation supplémentaire à leurs IAA afin d’optimiser leur champ d’exercice et d’améliorer l’expérience des patients.

Nous avons tenu des laboratoires d’apprentissage dans les hôpitaux pour faciliter la vie des apprenants. Certains IAA ont avoué ne pas se sentir à l’aise d’assister à des cours à proximité de salles d’évaluation de la COVID 19, de lieux d’éclosions et d’unités de soins aux patients diagnostiqués et hospitalisés. Ces préoccupations s’ajoutaient à l’anxiété qu’éprouvaient les IAA à l’idée de devoir suivre une formation réglementaire, complexe et urgente qui s’ajoutait aux exigences de leur travail. Bien que nous n’ayons pas pu changer certaines des circonstances défavorables, le fait d’être plus précis dans la communication des précautions à prendre et d’accorder aux IAA le temps nécessaire pour discuter de leurs préoccupations a amélioré leur expérience.

Les IAA ont besoin de mentorat pour acquérir les compétences nécessaires à l’administration de médicaments par IV. Certains hôpitaux comptaient sur les IA pour les encadrer pendant leur quart de travail, ce qui représentait un défi parce que les IAA se sentaient souvent bousculés et que les IA devaient mettre de côté leurs propres patients. D’autres hôpitaux ont créé des postes temporaires pour que les IA encadrent les IAA. Ces IA n’avaient pas de patients à leur charge, ce qui leur donnait plus de temps pour se concentrer sur les besoins d’apprentissage des IAA et renforcer les pratiques exemplaires pour l’ensemble du personnel infirmier. Ces effectifs supplémentaires ont considérablement amélioré l’expérience des apprenants et des mentors.

Optimisation continue

À ce jour, le service de pratique professionnelle de l’autorité de santé du Fraser fournit encore aux IAA une formation en administration des médicaments par IV. À la fin de la mise en œuvre, environ 85 % des IAA travaillant dans des zones cliniques qui répondaient aux critères avaient reçu la formation. Le perfectionnement continu répond aux besoins des IAA qui n’ont pas pu être formés au moment de la mise en œuvre et des IAA qui débutent en soins actifs.

Nous mettons à jour le programme de formation au besoin, en fonction des commentaires, des événements indésirables, des mises à jour du champ d’exercice et des modifications apportées aux protocoles. Maintenant que la mise en œuvre en milieu hospitalier est terminée, le service de la pratique professionnelle et les hôpitaux se partagent la responsabilité du financement de la formation continue.

Nous sommes impatientes de voir s’ajouter l’administration de médicaments par IV aux programmes de formation en soins infirmiers auxiliaires en Colombie Britannique. Cette compétence complexe recèle un risque potentiellement élevé de préjudice pour les patients. Idéalement, les étudiants en voie de devenir infirmier ou infirmière auxiliaire devraient donc la développer au fur et à mesure qu’ils acquièrent des connaissances de base sur l’administration des médicaments. À titre d’exemple, deux IAA qui ont suivi notre programme ont déclaré ce qui suit :

  • « Le cours était trop chargé pour une seule journée. J’aurais eu plus de facilité à retenir l’information si l’apprentissage avait été graduel. » (IAA)
  • « Le problème principal est le manque de temps. La pandémie fait en sorte que nous sommes souvent à court de personnel, et par conséquent, nous manquons de temps pour mettre en pratique cette compétence et gagner en confiance. » (IAA)

Dans les provinces et territoires où l’administration de médicaments par IV fait partie du champ d’exercice mais pas du programme de formation du personnel infirmier auxiliaire, nous encourageons les autorités de santé à offrir une formation supplémentaire à leurs IAA afin d’optimiser leur champ d’exercice et d’améliorer l’expérience des patients. Ainsi, les IAA seraient mieux préparés à encadrer l’apprentissage de cette compétence par les étudiants en voie de devenir des infirmières et infirmiers auxiliaires, en attendant que cette formation s’intègre au programme de formation des IAA. Pendant la mise en œuvre de cet élargissement du champ d’exercice, nous recommandons fortement aux hôpitaux de nommer des mentors responsables de soutenir les IAA qui perfectionnent leurs compétences, afin d’optimiser leur apprentissage.

Sommaire

En réaction à la pandémie de COVID 19, l’autorité de santé du Fraser a accordé la priorité à l’optimisation du champ d’exercice et a alloué des fonds pour le programme de formation des IAA en administration de médicaments par IV dans les secteurs cliniques de soins actifs, et ce, dans un délai accéléré. La collaboration fructueuse de plusieurs personnes et groupes a permis aux formateurs du service de pratique professionnelle de l’autorité de santé du Fraser d’aider 1 362 IAA à suivre cette formation dès juin 2022. Cette initiative a démontré que l’investissement dans le personnel infirmier est avantageux pour les patients, l’équipe soignante et le système de soins de santé.

Référence

British Columbia College of Nurses and Midwives. Scope of practice: Standards, limits, conditions, septembre 2021. Consulté sur https://www.bccnm.ca/Documents/standards_practice/lpn/LPN_ScopeOfPractice.pdf


Sky Ashmore et Brenda Banglayan sont enseignantes cliniciennes au service de la pratique professionnelle de l’autorité de santé du Fraser, l’une des cinq autorités de santé de la Colombie Britannique. L’autorité de santé du Fraser offre des services de santé en milieux hospitalier et communautaire à plus de 1,9 million de personnes qui vivent au sein des territoires traditionnels des Nations des Salishs de la côte et des Nlaka’pamux.


#pratique
#modèlesdesoins
#formation
#collaborationintraprofessionnelle
#pratiqueinfirmière
#réglementation
#rôlesinfirmiers
​​​​​​
0 comments
233 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire