Blog Viewer

Appels à l’action pour mieux interagir avec vos patients 2SLGBTQIA+

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2022/01/10/calls-to-action-that-you-can-follow-to-better-inte

Un projet de recherche donne lieu à des trucs utiles que chacun peut appliquer à sa pratique

Jan 10, 2022, By: Kerry Marshall, Wanda Martin
istockphoto.com/portfolio/monkeybusinessimages
Dans la pratique, le personnel infirmier peut utiliser une terminologie inclusive et plaider pour l’usage d’un pronom visible sur son porte nom. Il peut aussi demander que les formulaires d’accueil des patients soient plus neutres sur le plan du genre, notamment en y ajoutant le pronom qu’utilisent les patients.

Les premières théories infirmières ont construit des modèles de santé fondés sur l’eurocentrisme et la suprématie blanche (McGibbon, Mulaudzi, Didham, Barton et Sochan, 2014). Ces théories initiales, ainsi que la culture actuelle des soins infirmiers – patriarcat, normes de genre, culture de l’efficacité, subdivision strictes des programmes d’enseignement, compressions en milieux de travail, apolitisme (Buck-Mcfadyen et Macdonnell, 2017) et hiérarchies au sein des professions médicales (Dong et Temple, 2011) – mettent le personnel infirmier au défi d’apporter des changements significatifs et utiles en vue d’une pratique équitable dans le milieu de la santé. La neutralité en soins infirmiers est profondément ancrée et complexe, et il est temps de dénouer cet écheveau et d’aborder de front le rôle que peuvent jouer les soins infirmiers dans l’oppression.

Ma thèse de maîtrise (celle de Kerry Marshall) en sciences infirmières explore les incidences de l’hétéronormativité et de la cisnormativité sur les intentions de procréation et les expériences en matière de planification familiale au sein de la communauté 2SLGBTQIA+. Cette abréviation désigne les personnes bispirituelles, lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer ou en questionnement, intersexuées, asexuées et alliées, ainsi que celles qui appartiennent à de nombreux autres genres et sexualités, une liste non exhaustive et en constante évolution. L’hétéronormativité est la croyance que l’hétérosexualité est l’identité privilégiée et la plus normale, et la cisnormativité est la croyance que l’identité la plus normale est celle attribuée à la naissance. Wanda Martin (ma superviseure) et moi avons discuté des solutions possibles aux difficultés que doivent surmonter les patients pour avoir accès aux soins de santé.

En tant que membres du personnel infirmier, nous devons reconnaître et comprendre que des différences existent et que l’hétéronormativité et la cisnormativité sont courantes.

Ma thèse de maîtrise comprenait un projet de recherche auprès de participants selon lesquels il n’existe pas de moyens faciles et universels de créer des espaces sûrs, inclusifs et équitables pour chaque personne, car les identités et les expériences sont très complexes. En tenant compte des antécédents et des obstacles que doit parfois surmonter le personnel infirmier pour apporter des changements, ainsi que de sa position privilégiée et de la confiance dont il jouit au sein de la société, nous lui lançons un appel à l’action en vue d’améliorer l’expérience des membres de la communauté 2SLGBTQIA+ en matière de soins de santé. Cet appel est fondé sur des conversations avec les participants, sur mon expérience en tant qu’infirmière, sur les écrits universitaires et sur les témoignages de membres de la communauté 2SLGBTQIA+. Bien que la terminologie de l’appel à l’action et les suggestions qui y sont formulées soient propres à la communauté 2SLGBTQIA+, ces mesures peuvent être mises en œuvre auprès de tout groupe qui subit de l’oppression attribuable aux facteurs systémiques dans les établissements de soins de santé.

Notre objectif est d’engager une conversation sur les mesures que le personnel infirmier peut prendre pour poursuivre la discussion, surmonter les sentiments de fragilité et être plus à l’aise dans le malaise. Si nous ne remettons jamais rien en question, nous ne changerons jamais. Les données empiriques sur les résultats de ces actions sont limitées, mais nous devons innover pour améliorer constamment les soins et faire progresser la profession. Nous reconnaissons que bien des membres du personnel infirmier s’efforcent de répondre à ces appels dans leur pratique, et même si ces appels ne sont pas exhaustifs et même s’ils risquent de ne pas être bénéfiques pour tout le monde, nous sommes fermement convaincues que nous devons accélérer le pas pour changer.

Niveau individuel

D’un point de vue individuel, les infirmières et infirmiers peuvent se renseigner sur la communauté 2SLGBTQIA+. Vous trouverez ci-dessous, dans la liste de sources d’information, un cours interactif et gratuit portant sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre visant à sensibiliser le personnel infirmier. Par ailleurs, à divers endroits, de nombreuses organisations communautaires mettent des formations et de la documentation à la disposition des fournisseurs de soins de santé. Par exemple, en Saskatchewan, des organisations communautaires, comme OUTSaskatoon (consulter la liste de ressources), offrent une foule d’informations sur les orientations sexuelles et de genre, et le Saskatchewan Prevention Institute propose de nombreux webinaires préenregistrés, dont Trans and Non-Binary Sexual Health and Pregnancy (santé sexuelle et grossesse trans et non binaires) et Human Sexuality 101 (voir la liste de sources d’information).

Comme les membres de la communauté 2SLGBTQIA+ déploient constamment des efforts émotionnels pour sensibiliser le personnel infirmier sur la signification de leurs identités plutôt que de recevoir les soins et les traitements dont ils ont besoin, une compréhension de base du genre et de la sexualité est inestimable (Boccomino, 2020). En tant que membres du personnel infirmier, nous devons reconnaître et comprendre que des différences existent et que l’hétéronormativité et la cisnormativité sont courantes, examiner la façon dont nous perpétuons incidemment les idéologies normatives et y réfléchir, puis fournir des soins appropriés à nos patients 2SLGBTQIA+.

Dans la pratique

Dans la pratique, le personnel infirmier peut utiliser une terminologie inclusive et plaider pour l’usage d’un pronom visible sur son porte nom. Il peut aussi demander que les formulaires d’accueil des patients soient plus neutres sur le plan du genre, notamment en y ajoutant le pronom qu’utilisent les patients (Boccomino, 2020). Encore une fois, le fait de devoir continuellement expliquer ou valider leur identité est extrêmement laborieux pour les patients sur le plan émotionnel, et pour atténuer ce problème, la communauté suggère entre autres de leur demander le pronom qu’ils utilisent (Boccomino, 2020).

Le personnel infirmier peut créer des clubs de lecture ou des groupes d’intérêt afin de comprendre les effets des idéologies normatives sur la communauté 2SLGBTQIA+. Les clubs de lecture sont efficaces pour améliorer la compréhension de divers sujets et peuvent être utiles pour mettre en œuvre des changements dans la pratique (Häggman‐Laitila, Mattila et Melender, 2016). Le Rainbow Nursing Interest Group de l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario (AIIAO) (voir la liste de sources d’information) est un excellent exemple de regroupement infirmier cherchant à mieux comprendre l’oppression que subit la communauté 2SLGBTQIA+. Plus précisément, le groupe a formulé des recommandations dans le cadre du rapport du comité permanent de la santé du gouvernement fédéral intitulé La santé des communautés LGBTQIA2 au Canada (2019), lesquelles préconisent une formation pour le personnel infirmier en matière de soins aux patients 2SLGBTQIA+ et un financement accru de la couverture en santé pour la communauté 2SLGBTQIA+.

Le personnel infirmier devrait tenir compte des traumatismes dans l’exercice de ses fonctions; cette précaution est cruciale pour qui travaille auprès de populations diverses (Fleishman, Kamsky et Sundborg, 2019). Les infirmières et infirmiers peuvent commencer par intégrer des aspects des soins tenant compte des traumatismes à leur pratique en se présentant et en expliquant leur rôle, en prenant conscience de leur langage corporel et en abordant les attentes en matière de consultations et de services (Fleishman et coll., 2019). Comme on ne parle des soins tenant compte des traumatismes que depuis 2005, les écrits portant sur leur efficacité sont rares, mais les premiers indicateurs portent à croire qu’ils peuvent être utiles pour éviter que diverses populations ne revivent des traumatismes pendant les consultations (Barajas et Martinez, 2020).

Dans leur milieu de travail, les infirmières et infirmiers peuvent parler à leurs gestionnaires et collègues et leur faire découvrir des sources d’information sur la communauté 2SLGBTQIA+. Nous pouvons écrire à nos organismes de réglementation et plaider en faveur de l’humilité culturelle et des soins tenant compte des traumatismes et pour que des éléments relatifs à la communauté 2SLGBTQIA+ soient obligatoirement intégrés à la formation en soins infirmiers ou à la certification annuelle des compétences de pratique. Comme l’activisme peut revêtir diverses formes, dont le changement de politique, le lobbyisme, la formation et la création de coalitions (Florell, 2021), la pratique infirmière offre de nombreuses options de changements en faveur de la communauté 2SLGBTQIA+.

Dans la formation

Nous pouvons sensibiliser les nouveaux membres du personnel infirmier à l’importance d’une pratique empreinte d’humilité culturelle et qui tienne compte des traumatismes. Compte tenu de l’intersection des identités au sein de la communauté 2SLGBTQIA+, il ne suffit pas de renseigner le personnel infirmier sur les identités singulières; nous devons lui enseigner comment modifier sa pratique au profit de tous les patients. L’humilité culturelle implique une prise de conscience des déséquilibres de pouvoir qui existent et la recherche d’un changement dans sa façon d’être dans le monde (Foronda, Baptiste, Reinholdt et Ousman, 2016). Le personnel infirmier qui fait preuve d’humilité culturelle est à l’écoute de ses patients et pratique l’autoréflexion critique, la conscience de soi et l’abnégation (Foronda et coll., 2016). Nous pouvons également modifier les programmes d’études afin de former les étudiants en sciences infirmières à l’importance des pratiques tenant compte des traumatismes, puisque certains services de santé peuvent retraumatiser les gens (Fleishman et coll., 2019). Les soins tenant compte des traumatismes sont ancrés dans la sécurité, la transparence, l’autonomisation et la réceptivité aux différentes cultures (Fleishman et coll., 2019).

Conclusion

De nombreux facteurs complexes et nuancés vont de pair avec le changement et avec le passage à l’action, qui, tel que nous l’entendons, n’est pas une tâche simple, linéaire ou qui va de soi. L’atteinte de l’équité est très complexe, et la profession infirmière doit surmonter de nombreuses difficultés internes. Peut être devons-nous commencer par poser les bonnes questions et reconnaître le rôle des soins infirmiers comme vecteur d’oppression. Ainsi, nous accepterons également le pouvoir que détient le personnel infirmier et le potentiel qu’il a d’agir en faveur du changement.

Sources d’information (en anglais)

Références

Barajas, L. et Martinez, G. « Effectiveness of trauma-informed practice », dans Symposium on undergraduate research and creative expression, 2020. Consulté sur https://scholar.valpo.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1930&context=cus

Boccomino, H. Five ways to be an LGBTQ patient ally, 2020. Consulté sur https://www.apta.org/article/2020/07/21/five-ways-to-be-an-lgbtq-patient-ally

Buck-Mcfadyen, E. et Macdonnell, J. « Contested practice: Political activism in nursing and implications for nursing education », International Journal of Nursing Education Scholarship, 14(1), 2017. doi:10.1515/ijnes-2016-0026

Dong, D. et Temple, B. « Oppression: A concept analysis and implications for nurses and nursing », Nursing Forum, 46(3), 2011, p. 169 176. doi:10.1111/j.1744-6198.2011.00228.x

Fleishman, J., Kamsky, H. et Sundborg, S. « Trauma-informed nursing practice », Online Journal of Issues in Nursing, 24(2), 2019, p. 1 9. doi:10.3912/OJIN.Vol24No02Man03

Florell, M. C. « Concept analysis of nursing activism », Nursing Forum, 56(1), 2021, p. 134 140. doi:10.1111/nuf.12502

Foronda, C., Baptiste, D.-L., Reinholdt, M. et Ousman, K. « Cultural humility: A concept analysis », Journal of Transcultural Nursing, 27(3), 2016, p. 210. doi:10.1177/1043659615592677

Häggman‐Laitila, A., Mattila, L. R. et Melender, H. L. (2016). « A systematic review of journal clubs for nurses », Worldviews on Evidence‐Based Nursing, 13(2), 2016, p. 163 171. doi:10.1111/wvn.12131

McGibbon, E., Mulaudzi, F. M., Didham, P., Barton, S. et Sochan, A. « Toward decolonizing nursing: The colonization of nursing and strategies for increasing the counter-narrative », Nursing Inquiry, 21(3), 2014, p. 179 191. doi:10.1111/nin.12042

Comité permanent de la santé. (2019). « La santé des communautés LGBTQIA2 au Canada. https://www.ourcommons.ca/Content/Committee/421/HESA/Reports/RP10574595/hesarp28/hesarp28-f.pdf


Kerry Marshall, inf. aut., M. Nurs., est étudiante au doctorat à l’Université de la Colombie Britannique. Elle a récemment terminé sa maîtrise en sciences infirmières à l’Université de la Saskatchewan, où elle se livre à des recherches dans ses domaines de prédilection : la justice sociale, les droits génésiques, la santé publique et communautaire et la santé des 2SLGBTQIA+.

Wanda Martin, Ph. D., est professeure agrégée à l’Université de la Saskatchewan. Ses travaux portent sur la pensée systémique et l’utilisation de nouvelles méthodologies pour résoudre les problèmes de santé publique et obtenir des résultats concrets. Ses travaux de recherche portent sur les objectifs de développement durable des Nations Unies, plus particulièrement sur l’équité en matière de santé, les systèmes alimentaires et les changements climatiques.

#analyse
#équitéetjusticesociale
#déontologie
​​​#genre
#relationpersonnelinfirmier-patients
#étudesinfirmières
#pratiqueinfirmière
#expériencedespatients
#sexualité
​​​​​​
#featured
0 comments
365 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire