Blog Viewer

Les soins infirmiers au Nunavut : le travail le plus difficile qui soit, mais aussi le plus valorisant

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2022/02/14/being-a-nurse-in-nunavut-the-toughest-work-youll-e

Pour une infirmière chevronnée comptant 21 ans de métier, le Nord est une « expérience incroyable »

Feb 14, 2022, By: Jennifer Berry
Gracieuseté de Jennifer Berry
« Le Nunavut occupe une place spéciale dans mon cœur en raison de la beauté sauvage du territoire et des liens profonds que j’y ai tissés avec les patients, les familles et les communautés », affirme Jennifer Berry. On la voit sur cette photo en train de pêcher avec sa fille près de Rankin Inlet.

On me demande souvent à quoi ressemble le travail d’une infirmière au Nunavut. J’ai donc pensé coucher mon expérience générale sur papier, car pratiquer les soins infirmiers dans le Nord est l’expérience la plus incroyable que l’on puisse vivre. On y est accueilli, on devient membre de la communauté et, à bien des égards, membre de ses familles. On se voit salué à l’épicerie par des enfants qui disent fièrement à leurs amis : c’est mon infirmière! Ou d’anciens patients soignés tout bébés emmènent leur propre bébé à des consultations.

Mon histoire

Gracieuseté de Jennifer Berry
Jennifer Berry ne comptait passer qu’une année au Nunavut, mais elle a eu le coup de foudre pour le travail, la communauté et le territoire. Elle y habite toujours, 21 ans plus tard.

Il y a 21 ans, je me suis retrouvée à travailler dans un hôpital très achalandé dans le Sud, et je me demandais s’il y avait d’autres options en soins infirmiers. L’hôpital était si occupé, et la charge de travail si lourde, qu’à la fin d’un quart épuisant, je me suis rendu compte que je ne connaissais même pas mes patients, dont je m’étais pourtant occupée pendant 12 heures. Je connaissais leur numéro de lit, leurs antécédents médicaux et leur médication, mais je ne connaissais pas leur vraie histoire. Je ne savais pas qui ils étaient sur le plan individuel ou si le temps que je passais à leur tenir la main dans les moments difficiles les aidait.

Je savais que les soins infirmiers ne pouvaient pas se limiter à ça. Ou alors, se pouvait-il que tout ce qu’on apprenait en sciences infirmières soit faux? On nous inculque la notion selon laquelle les infirmières et infirmiers offrent des soins extraordinaires, établissent des liens interpersonnels solides avec les patients et leur famille et soignent chaque patient de façon holistique. J’avais envie de vivre cette expérience-là.

Peu après, j’ai rencontré une infirmière du Nunavut qui incarnait vraiment l’esprit des soins infirmiers tel qu’il existe dans le Nord. En quelques minutes à peine, j’étais tombée sous le charme des histoires qu’elle me contait sur les soins infirmiers au Nunavut. Un mois plus tard, ma nouvelle amie et moi nous envolions vers Rankin Inlet pour découvrir le plus récent territoire du Canada.

Je prévoyais travailler au Nunavut pendant un an. Et me voilà, 21 ans plus tard, reconnaissante que la population du Nunavut m’ait permis de me sentir chez moi en cette terre d’accueil.

Un endroit spécial

Le travail infirmier au Nunavut n’est pas pour les âmes sensibles.

Le Nunavut occupe une place spéciale dans mon cœur en raison de la beauté sauvage du territoire et des liens profonds que j’y ai tissés avec les patients, les familles et les communautés. Poser des gestes qui comptent en tant que membre du personnel infirmier est un sentiment d’une autre dimension, un sentiment que je ne pouvais jamais percevoir ou ressentir en travaillant pour un grand hôpital du Sud.

Je dois admettre que le travail infirmier au Nunavut n’est pas pour les âmes sensibles. Il pourrait bien s’agir du travail le plus exigeant qui soit, mais c’est aussi le plus valorisant et le plus satisfaisant. J’ai eu l’honneur et le privilège de découvrir la culture inuite grâce à des amis, des patients et des Aînés, qui ont pris le temps de transmettre leurs savoirs traditionnels (connu sous le nom d’Inuit Qaujimajatuqangit) et leurs récits de résilience, malgré les répercussions qu’ont eues sur eux des décennies de colonisation.

Qui plus est, la population a fait preuve d’une patience et d’une gentillesse extraordinaires alors que je m’efforçais d’intégrer les valeurs et les traditions de la culture inuite dans ma pratique conventionnelle de la médecine occidentale (et même d’apprendre tant bien que mal l’inuktitut!).

Bien que je ne travaille plus au centre de santé comme infirmière praticienne en santé communautaire ou comme infirmière praticienne, ces expériences et apprentissages m’ont servie dans d’autres postes au sein du gouvernement du Nunavut. C’est tout particulièrement le cas dans mon rôle actuel de sous ministre adjointe de la Santé, où je constate à quel point les principes de l’Inuit Qaujimajatuqangit forment la base solide sur laquelle repose notre système de santé.

Faire face à l’avenir

Même aux prises avec les difficultés sans précédent découlant de la pandémie de COVID 19 et, à l’heure actuelle, avec l’accélération d’une pénurie nationale de personnel infirmier, nous nous tenons les coudes et faisons appel à notre ingéniosité, à nos partenariats et à l’innovation pour surmonter ces épreuves. Nous relevons ces défis et construisons un système de santé plus solide qui sert mieux la population du Nunavut en lui offrant des soins à proximité du domicile et en offrant un meilleur soutien à nos travailleurs de la santé qui sont aux premières lignes. Cette situation évoque pour moi le retour du soleil après l’obscurité hivernale.

La pratique infirmière n’est pas une simple affaire d’intraveineuses et de stéthoscopes. Les infirmières et infirmiers du Nunavut travaillent en étroite collaboration avec leurs patients et les communautés pour fournir des soins holistiques axés sur le patient, les familles et les communautés. C’est le travail quotidien et discret des infirmières et infirmiers du Nunavut que l’on devrait souligner.

Le personnel infirmier du Nunavut est là pour offrir du réconfort en cas de besoin, pour être le porte-parole des patients qui ne peuvent pas s’exprimer, pour défendre la justice sociale et pour célébrer les moments de réussite et de joie des patients. Chaque jour, le merveilleux travail de nos infirmières et infirmiers et leur dévouement envers les communautés qu’ils servent me laissent muette d’admiration.

Si vous avez déjà songé à venir dans le Nord pour y exercer votre métier, n’attendez plus : faites en plutôt l’expérience. Venez vivre la grandeur de la pratique infirmière au Nunavut.


Jennifer Berry est sous ministre adjointe de la Santé pour le gouvernement du Nunavut et a travaillé en tant qu’infirmière dans le Nord pendant plus de 20 ans.

#opinions
#étapesdecarrière
​​​​#autochtones​​​
#relationpersonnelinfirmier-patients
#environnementsdepratique
0 comments
196 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire