Blog Viewer

Utiliser la méthode Delphi pour réunir l’expertise des praticiens et des chercheurs

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2019/04/29/using-the-delphi-method-to-unite-practice-and-rese
avr. 29, 2019, Par: Tracie Risling

L’article :

Cleverley, K., Bartha, C., Strudwick, G,. Chakraborty, R., et Srivastav, R.
The development of a client care needs assessment tool for mental health and addictions settings using a modified Delphi approachNursing Leadership, 31(2), 52-65. doi:10.12927/cjnl.2018.25603

Le principal objectif de cette recherche menée par des infirmières canadiennes était la création d’un outil d’évaluation des besoins des clients en matière de soins, le CCNA (Client Care Needs Assessment tool). Les résultats obtenus avec cet outil peuvent aider le personnel infirmier travaillant en santé mentale et toxicomanie à passer en revue des éléments critiques de la prestation des soins, comme la composition de l’équipe et la gamme des compétences du personnel. La recherche a été effectuée en utilisant une méthode appelée Delphi. Si vous ne la connaissez pas, jetez-y un coup d’œil : elle en vaut la peine. Elle est pratique et interactive et pourrait s’avérer utile pour faire progresser la recherche infirmière dans beaucoup de domaines.

Voici la méthodologie
La méthode Delphi offre une façon conviviale de collecter des données ou de résoudre un problème de recherche en travaillant avec des gens qui connaissent bien le sujet. Le plus souvent, l’une des étapes consiste à organiser des groupes de discussion grâce auxquels l’équipe de recherche espère définir par consensus les aspects critiques du sujet ou du processus étudié. Souvent, une fois que les participants ont identifié des éléments clés, l’équipe de recherche demande à d’autres experts d’examiner ces conclusions et d’apporter les modifications qu’ils estiment nécessaires. Puis, elle demande à un nouveau groupe de participants de se prononcer sur les conclusions. Les applications de cette méthode sont multiples; certaines sont simples et rapides, d’autres sont complexes et prennent du temps. Adaptable et fondamentalement participative, cette méthode est un excellent choix pour quiconque souhaite que ses interventions, politiques ou pratiques futures mènent à des résultats probants, appuyés sur les connaissances infirmières et fondées sur des données fiables

Dans la présente étude, des spécialistes ont participé à trois séries de discussions dans le cadre de la méthode Delphi pour adapter un outil canadien aux besoins spécifiques des secteurs de la santé mentale et de la toxicomanie. L’outil avait été validé lors d’une étude sur les façons d’éclairer la prise de décisions concernant les nombres d’infirmières et infirmiers autorisés et auxiliaires autorisés dans les équipes de soins actifs. En utilisant le Modèle synergique pour orienter le travail et avec l’aide de spécialistes de la méthode Delphi, cette équipe est arrivée à produire un nouvel outil répondant aux besoins de ses domaines d’exercice.

Ce qu’il faut en retenir

L’une des choses qui m’ont vraiment frappée en lisant cet article est qu’évaluer individuellement les patients est essentiel pour déterminer la santé générale de l’unité ce jour-là. Je vois l’utilisation de cet outil comme une façon de vérifier les signes vitaux de tout un service de soins.

Les auteurs donnent de bonnes bases pour ce qui est de la valeur d’une évaluation en temps réel pour déterminer quels modèles de soins et quelle composition du personnel conviennent pour maximiser la sécurité et la qualité des soins. Cet article peut aussi être utilisé pour démontrer l’importance d’assurer la meilleure composition du personnel possible et d’appuyer les décisions sur des faits et sur des données probantes, et ce, dans tous les contextes de soins.

Implications
Donc, quelles suites donner à ce travail? Où pourriez-vous vous en servir aujourd’hui?

Recherche : L’équipe de recherche indique qu’elle voudrait voir plus de recherches pour examiner la validité et la fiabilité du CCNA. Des praticiens ou des chercheurs d’autres services de santé mentale ou de toxicomanie pourraient mettre cet outil à l’essai et continuer de faire progresser la recherche, entre autres en l’utilisant avec des groupes de clients divers.

Pratique : Cette étude a permis de produire un outil à utiliser dans la pratique. Il faudrait que le CCNA soit adopté plus largement pour qu’on puisse le tester et l’affiner davantage. On obtiendrait ainsi des occasions supplémentaires d’utiliser l’expertise infirmière pour éclairer ce travail de recherche au fil du temps.

Leadership : Ce type de recherche enrichit la boîte à outils du personnel administratif. Le présent article souligne combien il est complexe d’assurer des soins sûrs et efficaces dans des contextes cliniques exigeants. Les chercheuses estiment que cet outil pourrait offrir une façon concrète d’évaluer les besoins des clients et d’intervenir en temps réel pour mettre en place le meilleur effectif possible en fonction de ces besoins.

Enseignement : La recherche infirmière sous toutes ses formes peut trouver sa place en salle de cours partout au Canada. En tant qu’outil pédagogique, cette étude fait ressortir la valeur des approches participatives comme la méthode Delphi et montre que ce type de recherche peut fournir une solution fondée sur des données probantes aux problèmes actuels complexes en soins de santé.


Tracie Risling, inf. aut., Ph.D., est professeure agrégée au collège de sciences infirmières de l’Université de la Saskatchewan.

#recherche
#rechercheensoinsinfirmiers
#modèlesdesoins
#soinsauxpatients
0 comments
37 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire