Blog Viewer

Une étudiante réfléchit aux raisons de devenir chef de file dans des milieux de soins en médecine familiale

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2022/02/07/a-student-reflects-on-why-more-nurses-should-becom

Déployer des efforts en soins primaires pourrait améliorer la santé de tous

Feb 7, 2022, By: Hannah Ricketts
istockphoto.com/portfolio/monkeybusinessimage
Le personnel infirmier œuvrant en médecine familiale travaille dans des milieux de soins primaires en partenariat avec des médecins, des infirmières et infirmiers praticiens et d’autres membres de l’équipe soignante. Ces infirmières et infirmiers offrent une vaste gamme de services, comme les soins prénatals, le dépistage préventif, la prise en charge des maladies, la sensibilisation à la santé et l’aiguillage vers d’autres professionnels de la santé.

Les soins infirmiers familiaux et les soins en médecine familiale, aussi appelés soins infirmiers primaires et soins primaires, contribuent de façon importante à l’amélioration de la santé de tous les Canadiens et Canadiennes. Cependant, l’accès aux services de soins de santé primaires pose problème depuis de nombreuses années (Gouvernement du Canada, 2012). Selon l’Institut canadien d’information sur la santé (2019), on recense plus de 300 000 infirmières et infirmiers autorisés (IA) au Canada, ce qui en fait le groupe de professionnels de la santé comptant le plus grand nombre de membres au pays. Sensibiliser et former des étudiants et des IA aux soins infirmiers en médecine familiale et les inciter à travailler dans ce domaine pourraient donc s’avérer très bénéfique pour la santé et le bien être des Canadiens et Canadiennes.

Je suis une nouvelle IA, mais lorsque j’étais étudiante, j’ignorais l’existence des soins infirmiers en milieu familial. Dans le cadre de mon programme, on m’avait renseignée sur la santé communautaire, les soins à domicile et les soins infirmiers en santé publique. Mais je ne savais pas que les IA qui travaillent en cabinet avec des médecins de famille sont considérés comme faisant partie de la discipline des soins infirmiers en santé communautaire.

Il est possible de renforcer les soins infirmiers familiaux au Canada en intégrant des programmes particuliers à ce domaine tout au long de la formation infirmière de premier cycle. Bien qu’aucune formation supplémentaire ne soit exigée des IA pour leur permettre de travailler dans le domaine des soins primaires, il existe des possibilités de perfectionnement en soins infirmiers familiaux, notamment un cours de 16 semaines menant à un certificat, offert aux IA en Nouvelle Écosse.

Faire face au besoin d’IA en soins primaires

En septembre 2020, c’est en allant consulter mon médecin de famille que j’ai constaté le besoin pressant de personnel infirmier en milieu familial. Mon rendez vous était prévu pour 14 h; toutefois, j’ai dû patienter 40 minutes de plus dans la salle d’examen, et lorsque mon médecin de famille est arrivé, la consultation a été très brève.

Le temps d’attente inexplicablement long pour une consultation aussi brève m’a troublée. Si des IA travaillaient dans cette clinique, le temps d’attente aurait il été plus court? Aurais je eu droit à une évaluation moins hâtive et plus approfondie? Selon les données, la réponse est oui.

Je ne savais pas que les IA qui travaillent en cabinet avec des médecins de famille sont considérés comme faisant partie de la discipline des soins infirmiers en santé communautaire.

Contexte

Les soins primaires « représentent pour les patients un point d’accès au système de santé » (Association canadienne des infirmières et infirmiers en médecine familiale [ACIMF], 2019, p. 4). Ils sont axés sur la promotion de la santé, la prévention des maladies et des blessures, ainsi que le diagnostic et le traitement des maladies et des blessures (Gouvernement du Canada, 2012). Le personnel infirmier œuvrant en médecine familiale travaille dans des milieux de soins primaires en partenariat avec des médecins, des infirmières et infirmiers praticiens et d’autres membres de l’équipe soignante. Ces infirmières et infirmiers offrent une vaste gamme de services, comme les soins prénatals, le dépistage préventif, la prise en charge des maladies, la sensibilisation à la santé et l’aiguillage vers d’autres professionnels de la santé (ACIMF, 2019).

En 2019, au Canada, plus de 41 000 IA travaillaient en milieu communautaire, qui inclut le secteur des soins primaires (Institut canadien d’information sur la santé, 2019). Partout au Canada, on constate un nombre croissant d’IA embauchés pour travailler dans ce secteur. Toutefois, leur rôle n’est pas normalisé, et aucune formation officielle n’est offerte au personnel infirmier œuvrant dans cette spécialité (Lukewich et coll., 2020).

Au Canada, les soins infirmiers primaires figurent sous le terme générique de soins infirmiers en santé communautaire, qui comprend aussi les soins à domicile, la santé publique et les soins communautaires (que l’on trouve généralement dans des milieux nordiques ou ruraux) (Lukewich, Taylor, Poitras et Martin Misener, 2018). Au cours de la dernière décennie, plusieurs associations professionnelles, y compris l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, l’Association canadienne des infirmières et infirmiers en médecine familiale et l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario, se sont efforcées d’élaborer des ressources afin de soutenir une plus grande intégration du personnel infirmier en soins primaires au système de soins de santé.

Soins primaires à Terre Neuve et Labrador

Terre Neuve et Labrador accuse un retard par rapport aux autres provinces dans l’intégration du personnel infirmier en médecine familiale aux modèles de soins primaires fondés sur le travail d’équipe. Une réforme des modèles de prestation des soins de santé qui appuie le personnel infirmier œuvrant dans des milieux de médecine familiale est nécessaire. Un nombre alarmant de résidents de la province ont un accès limité ou nul à un fournisseur de soins attitré (Health Intelligence Inc., 2019), et le vaste paysage rural de la province amplifie ce problème. De nombreux résidents de petites communautés côtières, dont la majorité est âgée, parcourent de longues distances pour obtenir des soins et doivent composer avec de longs temps d’attente. Dans la capitale, St. John’s, bon nombre d’entre eux se rendent aux urgences pour des troubles qui pourraient facilement être évalués, diagnostiqués et traités dans le contexte de soins primaires.

Récemment, le gouvernement de Terre Neuve et Labrador a élaboré un plan stratégique intitulé « The Way Forward » pour promouvoir la santé et la prospérité au sein de la province. Ce plan comprend une initiative axée sur l’expansion des équipes de soins de santé primaires comptant des infirmières ou des infirmiers (Gouvernement de Terre Neuve et Labrador, 2018). Le gouvernement a également établi un groupe de travail sur les soins de santé primaires pour aider à réimaginer le système de soins de la province afin de mieux fournir les services nécessaires (Gouvernement de Terre Neuve et Labrador, 2020).

Exemple de soins primaires à Terre Neuve et Labrador

Un des rôles essentiels des IA en soins primaires est la prévention et la prise en charge de maladies chroniques comme le diabète et l’hypertension. Terre Neuve et Labrador présente le taux le plus élevé de diabète et d’hypertension de toutes les provinces; 9,5 % de la population adulte y souffre de diabète (Gouvernement de Terre Neuve et Labrador, 2019).

Un membre de ma famille, qui réside dans cette province, souffre de diabète et d’hypertension, et consulte un endocrinologue tous les trois mois pour revoir ses analyses sanguines. Il connaît bien les difficultés d’accès aux soins de santé dans notre province. S’il ne peut pas se rendre à un rendez vous, normalement prévu trois mois à l’avance, il ne peut généralement pas en obtenir un autre avant au moins trois mois. Dans ces cas, aucun professionnel de la santé ne surveille son diabète pendant une période pouvant aller jusqu’à six mois. Les infirmières et infirmiers en médecine familiale pourraient faire partie de la solution pour que les cliniques offrent plus de rendez vous et suivent les clients de plus près.

Choisir la médecine familiale en tant qu’IA

Les cours cliniques et les cours de santé communautaire et de promotion de la santé devraient faire connaître les soins infirmiers en médecine familiale afin de mieux préparer les étudiants à exercer ce rôle après l’obtention du diplôme. En exposant les étudiants à ce domaine spécialisé des soins infirmiers, on lui donnerait une plus grande visibilité et on contribuerait à renforcer les soins primaires au Canada. Je n’aurais eu qu’une connaissance limitée du rôle des IA en médecine familiale si ce n’avait été de mon expérience d’assistante de recherche auprès de Julia Lukewich, de la Faculté des sciences infirmières de l’Université Memorial. Elle a éveillé ma curiosité en abordant le concept.

En tant que nouvelle infirmière autorisée, je peux m’imaginer travailler comme infirmière en médecine familiale. J’espère la création de postes qui contribueront à soutenir la santé au sein de notre pays grâce à ce rôle important. Les bienfaits des soins infirmiers en médecine familiale ne doivent pas être négligés.

Références

Association canadienne des infirmières et infirmiers en médecine familiale. (2019). Compétences nationales des infirmières et infirmiers autorisés en soins primaires. Accessible à https://www.cfpna.ca/copy-of-resources-1

Gouvernement de Terre Neuve et Labrador. (2018). The way forward. Consulté sur https://www.gov.nl.ca/thewayforward/

Gouvernement de Terre Neuve et Labrador. (2019). The way forward: Chronic disease action plan. Consulté sur https://www.gov.nl.ca/hcs/files/chronicdisease-pdf-chronic-illness.pdf

Gouvernement de Terre Neuve et Labrador. (2020). « Six committees established for health accord NL » [communiqué]. Consulté sur https://www.gov.nl.ca/releases/2020/exec/1112n02/

Gouvernement du Canada. (2012). À propos des soins de santé primaires. Consulté sur https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/soins-sante-primaires/propos-soins-sante-primaires.html

Health Intelligence Inc. (2019). Physician resource forecast for family medicine: Newfoundland and Labrador. Consulté sur http://nlma.nl.ca/FileManager/Documents/docs/2019.12.09_Physician_Resource_Forecast_Family_Medicine_FINAL_reduced.pdf

Institut canadien d’information sur la santé. (2019). Le personnel infirmier au Canada, 2019 : Un regard sur l’effectif et la main d’œuvre. Consulté sur https://www.cihi.ca/sites/default/files/rot/nursing-report-2019-fr-web.pdf

Lukewich, J., Allard, M., Ashley, L., Aubrey-Bassler, K., Bryant-Lukosius, D., Klassen, T., Magee, T., Martin-Misener, R., Mathews, M., Poitras, M.-E., Roussel, J., Ryan, D., Schofield, R., Tranmer, J., Valaitis, R. et Wong, S. T. « National competencies for registered nurses in primary care: A Delphi study », Western Journal of Nursing Research, 42(12), 2020, p. 1078 1087. https://doi-org.qe2a-proxy.mun.ca/10.1177/0193945920935590

Lukewich, J., Taylor, S., Poitras, M. E. et Martin-Misener, R. « Advancing family practice nursing in Canada: An environmental scan of international literature and national efforts towards competency development », Nursing Leadership, 31(2), 2018, p. 66 78. https://doi-org.qe2a-proxy.mun.ca/10.12927/cjnl.2018.25602


Hannah Ricketts est une nouvelle infirmière autorisée et diplômée du Memorial University Centre for Nursing Studies. Ses principaux intérêts portent entre autres sur la prévention primaire, les soins infirmiers primaires et les soins actifs.


#opinions ​​
#modèlesdesoins
#santécommunautaire
#collaborationintraprofessionnelle
#environnementsdepratique
​​​​
0 comments
215 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire