Blog Viewer

Lisa Knisley et TREKK améliorent les soins d’urgence pour les enfants dans les hôpitaux, peu importe où ils se présentent

  
https://www.canadian-nurse.com/blogs/cn-content/2023/02/27/lisa-knisley-emergency-care-for-kids

L’organisation TREKK fournit des connaissances spécialisées pour veiller à ce que les jeunes patients obtiennent un traitement optimal

Par Laura Eggertson
27 février 2023
Erin Hill, Children’s Hospital Research Institute of Manitoba
« Un grand nombre de personnes ayant recours aux ressources de TREKK contribuant à apporter des changements au sein de leur service sont des infirmières et infirmiers, soit des gestionnaires et des enseignants en soins infirmiers, déclare Lisa Knisley. Ce sont eux qui se tournent vers nous pour que nous les aidions à dispenser la formation. »

Pendant la longue maladie de son père, la gentillesse du personnel infirmier a soutenu Lisa Knisley.

Elle avait 15 ans lorsque son père a été hospitalisé pour le traitement d’une tumeur au cerveau. Au cours des six années qui ont précédé sa mort, elle a rencontré des « centaines » d’infirmières et d’infirmiers et d’autres professionnels de la santé, dit-elle.

Près de 30 ans plus tard, les souvenirs de quelques membres du personnel infirmier qui ont inspiré à l’adolescente, alors effrayée et endeuillée, la décision de devenir elle-même infirmière autorisée restent vifs.

Ces infirmières lui ont expliqué chaque étape des soins offerts à son père. Elles ont demandé l’avis de Lisa Knisley sur le traitement de son père. Elles lui ont demandé de tenir des appareils, lui donnant ainsi un sentiment de contrôle dans une situation incontrôlable.

Mais surtout, elles ont partagé leurs histoires. Une infirmière a raconté à Lisa Knisley qu’elle avait perdu ses propres parents.

« C’était un témoignage qui m’a soutenue », déclare Lisa Knisley, maintenant âgée de 49 ans, candidate au doctorat et directrice générale de l’organisation TREKK (Translating Emergency Knowledge for Kids) de Winnipeg. « Je savais que les membres du personnel infirmier étaient très occupés, mais j’ai toujours senti qu’ils avaient du temps. Ils ont pris soin de mon père, mais ils se sont aussi occupés de moi. »

Offrir les bons soins pour les enfants et les jeunes dans les services d’urgence des hôpitaux du Canada est au cœur du rôle de Lisa Knisley à TREKK.

Améliorer les soins

Cette organisation nationale sans but lucratif élabore des outils, des ressources et des formations fondés sur des données probantes à l’intention du personnel infirmier et des autres fournisseurs de soins de santé dans les services d’urgence de tout le pays.

La mission de TREKK est de s’assurer que les enfants et les jeunes qui se présentent dans des hôpitaux ruraux, éloignés et généraux reçoivent les mêmes soins normalisés de haute qualité qu’ils obtiendraient dans des établissements pédiatriques spécialisés.

Environ 80 % des enfants qui arrivent dans les services d’urgence au Canada sont traités dans des hôpitaux généraux, explique Lisa Knisley. Cette réalité signifie que les médecins et le personnel infirmier peuvent voir rarement des maladies ou des symptômes particuliers, qui se présentent différemment chez les enfants.

Ils ne sont peut-être pas au courant des dernières pratiques optimales en pédiatrie.

« C’est une vaste spécialité, déclare Lisa Knisley. Quel que soit l’endroit où l’enfant se trouve lorsqu’il a besoin de soins d’urgence, les premières étapes devraient être les mêmes. »

Si un enfant arrive avec une laryngotrachéobronchite, une exacerbation aiguë de l’asthme, ou une acidocétose diabétique (qui est traitée différemment chez les enfants que chez les adultes), par exemple, les fournisseurs de soins d’urgence doivent disposer des meilleures options de traitement à portée de la main.

Combler le manque de connaissances

« Les membres du personnel infirmier nous ont affirmé que lorsqu’un enfant passe la porte, l’anxiété prend le dessus, explique Lisa Knisley. Ils veulent absolument faire de leur mieux, mais il est presque impossible de rester à jour sur un éventail de concepts de la médecine d’urgence. »

Un réseau de pédiatres et d’urgentologues, de membres du personnel infirmier et de chercheurs a créé TREKK pour combler ce manque de connaissances. L’information que TREKK produit renforce les connaissances et la confiance des fournisseurs de soins d’urgence afin qu’ils puissent soigner les enfants malades et blessés avec de bons résultats.

Grâce à une application et le site Web de l’organisation, le personnel infirmier et d’autres professionnels de la santé peuvent télécharger des vidéos, des guides d’une ou deux pages contenant des recommandations de base et des posologies médicamenteuses, des fiches infographiques, des directives cliniques et des documents de recherche.

Pour traiter les symptômes respiratoires de laryngotrachéobronchite, par exemple, qui sont déclenchés par une infection virale chez les enfants âgés de six mois à cinq ans, les recommandations de base de TREKK préconisent d’administrer de la dexaméthasone à tous les enfants, quelle que soit la gravité de leur maladie. Ce médicament peut réduire les visites répétées au service des urgences et les admissions à l’hôpital.

TREKK propose également des ressources pour les parents, coordonnées par Shannon Scott, une collègue de Lisa Knisley, aussi infirmière autorisée et titulaire d’un doctorat, qui était cocandidate à la subvention qui a permis au groupe de créer l’organisation en 2011.

Devenir directrice générale de TREKK était une évidence pour Lisa Knisley. Après avoir grandi à Winnipeg et obtenu son baccalauréat en sciences infirmières à l’Université du Manitoba, elle a travaillé comme infirmière au Texas, puis au Vermont, avant d’accepter un contrat de trois mois au Royaume-Uni.

Ce contrat s’est étiré sur 15 ans en Grande-Bretagne. Lisa Knisley a prodigué des soins infirmiers de courte durée à des adultes souffrant de diabète et de problèmes cardiaques et a travaillé avec des patients prenant part à des essais cliniques. Elle a également obtenu une maîtrise en arts de l’Université de Westminster, à Londres.

Favoriser les contacts

Pendant son séjour en Angleterre, Lisa Knisley a assumé un rôle de premier plan dans le cadre de projets visant à améliorer les soins aux personnes atteintes de diabète et à normaliser l’information destinée aux patients pour les aider à prendre des décisions concernant leurs soins.

Lorsque Lisa Knisley, son mari Paul et leurs enfants William et Lewis se sont préparés à rentrer au Canada pour se rapprocher de leur famille, le poste de TREKK a retenu son attention.

« C’était vraiment une occasion extraordinaire de combiner toutes mes années d’expérience en un seul domaine et de travailler avec un groupe de chercheurs inspirant de tout le pays, dans un cadre national », explique Lisa Knisleys.

En tant que directrice générale, une des tâches de Lisa Knisley consiste à coordonner les séances de formation pratique dans les hôpitaux. Elle privilégie aussi les liens entre les fournisseurs de soins de santé des hôpitaux généraux et ceux des établissements pédiatriques.

Avant la pandémie de COVID-19, TREKK avait offert plus de 120 séances de formation en personne dans tout le Canada, y compris des simulations dans des services d’urgence. L’organisation travaille actuellement à offrir des options en matière de formation virtuelle.

Au cours des 11 dernières années, TREKK est devenue une ressource fiable tant pour les familles que pour les fournisseurs de soins d’urgence, affirme Lisa Knisley. Des personnes du monde entier ont téléchargé les ressources de l’organisation.

« Les professionnels savent qu’ils peuvent compter sur TREKK, puiser dans nos ressources, les utiliser directement ou aider à informer leurs ressources locales. Ils peuvent nous faire confiance », dit-elle.

Changer la pratique

Lisa Knisley est fière du travail de TREKK. La rétroaction des fournisseurs de soins de santé lui permet de savoir que l’organisation a un effet positif.

« Il est important de comprendre à quel point l’organisation TREKK compte pour nous et comment elle s’intègre dans l’ensemble des provinces et territoires…elle change la pratique », a écrit un urgentologue en milieu rural à l’équipe de TREKK.

Les infirmières et infirmiers font aussi savoir à Lisa Knisley qu’ils se sentent mieux préparés après avoir passé en revue l’information fournie par TREKK ou participé à une séance de formation. Ils s’attachent activement à suggérer des moyens d’améliorer les soins d’urgence prodigués aux enfants.

« Un grand nombre de personnes ayant recours aux ressources de TREKK contribuant à apporter des changements au sein de leur service sont des infirmières et infirmiers, soit des gestionnaires et des enseignants en soins infirmiers, déclare Lisa Knisley. Ce sont eux qui se tournent vers nous pour que nous les aidions à dispenser la formation. »

Bien que le travail de Lisa Knisley soit exigeant, compte tenu du petit nombre d’employés rémunérés de TREKK, elle peut compter sur une armée de bénévoles qui créent et examinent les ressources que l’organisation élabore. Lorsqu’elle ne voue pas de son temps à TREKK, elle se ressource en visionnant des films, en marchant et en courant avec des amis.

« C’est génial d’être en plein air, même pendant les jours de grand froid, dit-elle. C’est une bonne combinaison de contact avec la nature, de contact avec les amis et de mouvement de mon corps. »

Le travail que réalise TREKK pour recueillir les suggestions et les commentaires du personnel infirmier et d’autres professionnels des services d’urgence, ainsi que des familles, inspire Lisa Knisley.

« Derrière les données se cachent des histoires humaines, dit-elle. Nous devons relater les histoires et les expériences vécues. C’est une grande partie de ce que les infirmières et infirmiers peuvent apporter à cette initiative. »


Laura Eggertson est journaliste indépendante à Wolfville, en Nouvelle-Écosse.

#profils 
#enfantsetjeunes 
#pratiqueclinique 
#systèmedesanté 
#soinsauxpatients 
#technologie

0 comments
116 views

Connectez-vous pour laisser un commentaire