Parvenir à un consensus sur le soutien aux soins palliatifs

Janvier-Février 2017   Commentaires

De plus en plus, au Canada, on parle du besoin de soins palliatifs de qualité, plus accessibles, à proximité et correspondant aux besoins de chaque famille. Selon un récent sondage Ipsos publié par une initiative appelée L’importance des soins palliatifs, un Canadien sur quatre s’est occupé ou s’occupe activement d’une personne en fin de vie. Sur les 1 540 personnes interrogées, 86 % souhaitent que le gouvernement fédéral conçoive et mette en place des normes nationales.

Conjointement avec le Groupe d’intérêt des infirmières et infirmiers de l’Association canadienne de soins palliatifs (ACSP), membre de notre Réseau canadien des spécialités en soins infirmiers, l’AIIC a rédigé en 2015 une déclaration, également signée par l’ACSP, sur le rôle fondamental du personnel infirmier dans le modèle de soins palliatifs. Les trois groupes ont ainsi réaffirmé leur soutien envers l’objectif primordial de ce modèle : aider les gens à bien vivre jusqu’à leur décès, pendant toute leur vie, et dans tous les milieux de pratique.

L’AIIC fait partie des nombreuses organisations qui discutent actuellement du besoin de soins palliatifs améliorés et en appellent aux gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux pour qu’ils incluent les soins palliatifs dans les négociations de l’accord sur la santé qui auront lieu bientôt.

En novembre, j’ai eu le plaisir d’assister à la Conférence de consensus de l’initiative L’importance des soins palliatifs à Ottawa, avec Judy Simpson, présidente sortante du Groupe d’intérêt des infirmières et infirmiers de l’ACSP et membre du conseil d’administration de l’AIIC. Cette rencontre pancanadienne novatrice réunissait des spécialistes et un panel de citoyens qui ont réfléchi ensemble à six questions pour préparer une déclaration de consensus :

  1. Quels sont les éléments fondamentaux d’un programme de soins palliatifs intégré et coordonné qui contribueraient à améliorer l’accès à des soins palliatifs de qualité au Canada?
  2. Les campagnes de sensibilisation du public sont-elles efficaces pour améliorer la prise de conscience par rapport aux soins palliatifs et la qualité de ceux-ci?
  3. Quelles sont les composantes essentielles de services de soins palliatifs à domicile de grande qualité pour tous les Canadiens?
  4. Quelles sont les ressources nécessaires pour offrir une formation et un mentorat suffisants à tous les aidants, les infirmières et infirmiers, les assistants en soins de santé et les médecins?
  5. Quels résultats les cadres et plans stratégiques relatifs aux soins palliatifs ont-ils produits lorsqu’ils ont été adoptés par divers pays?
  6. La mesure d’indicateurs qui traitent des résultats recherchés améliore-t-elle la qualité et l’accès aux soins palliatifs?

Le site Web soinspalliatifscanada.ca contient une foule de renseignements généraux ainsi que la déclaration de consensus, avec ses 20 recommandations.

Nous nous réjouissons, à l’AIIC, de bientôt travailler avec nos divers partenaires pour que les soins palliatifs deviennent plus accessibles pour tous les Canadiens et soient mieux soutenus.

Anne Sutherland Boal, inf. aut., B.A., M.G.S.S.
ceo-dg@cna-aiic.ca

comments powered by Disqus