Terminologie 101 : Fiabilité des instruments psychométriques

Juin 2016   Commentaires

Fiabilité : Capacité d’un instrument psychométrique à donner des résultats exacts


En recherche psychométrique, il est important d’utiliser des instruments qui sont à la fois adaptés et exacts. Dans mon article de mai 2016, j’ai expliqué comment contrôler la validité d’un instrument, ce qui sert à indiquer la capacité d’un instrument à mesurer ce qu’il est censé mesurer (autrement dit son adéquation). Dans cet article, je parlerai du contrôle de la fiabilité, qui sert à indiquer la capacité d’un instrument à mesurer avec exactitude ce qu’il mesure.

Un instrument fiable est un instrument dont la cohérence interne, la stabilité et l’équivalence sont manifestes. La cohérence interne est une mesure de la capacité des éléments de l’instrument à rendre compte de façon cohérente du concept étudié. En d’autres termes, c’est une mesure de la façon dont les éléments forment un tout. Ainsi, si un instrument est conçu pour mesurer la satisfaction professionnelle, on s’attend à ce qu’un répondant qui est d’accord avec l’énoncé « Le milieu de travail est positif. » ne soit pas d’accord avec un autre élément qui dit « L’intimidation et l’incivilité sont pratiques courantes au travail. » Si une personne répond ainsi, cela prouve une bonne cohérence interne entre les éléments qui composent l’instrument.

La stabilité est une mesure de la capacité de l’instrument à produire des résultats similaires quand il est utilisé plus d’une fois avec le même groupe de répondants dans des conditions semblables. On détermine la stabilité en mettant en corrélation les résultats au premier et au second test, habituellement mené deux semaines plus tard. Un instrument pour lequel la corrélation entre les résultats au premier et au deuxième tests est très élevée est considéré comme stable.

L’équivalence est une mesure de la capacité de différentes formes du même instrument à produire des résultats similaires. Pour évaluer l’équivalence, les concepteurs de l’instrument en créent une autre version (en changeant l’ordre des éléments, par exemple) puis demandent à un groupe de répondants de répondre aux questions quelques jours ou quelques semaines après avoir répondu au questionnaire d’origine. Plus la corrélation entre les résultats obtenus pour les deux versions est grande, plus l’équivalence est démontrée.

Chacun de ces tests génère un coefficient de corrélation. Dans le contexte des évaluations psychométriques, ces coefficients sont le plus souvent appelés coefficients de fiabilité. Ils ont une valeur entre zéro et un; plus la valeur est proche de un, plus la fiabilité est démontrée. Les chercheurs devraient sérieusement hésiter à utiliser un instrument dont le coefficient de fiabilité est inférieur à 0,6.

Rappelez-vous que la validité indique l’adéquation de l’instrument pour mesurer un concept spécifique, alors que la fiabilité indique l’exactitude avec laquelle l’instrument mesure ce concept. Un bon instrument psychométrique est à la fois valide et fiable. Les lecteurs devraient se méfier de résultats d’études obtenus avec des instruments dont la validité et la fiabilité ne sont pas prouvées.


INF-Fusion.ca Articles sur le sujet

MyiLibrary

Maher M. El-Masri, inf. aut., Ph.D.

Maher M. El-Masri, inf. aut., Ph.D., est professeur agrégé et chercheur à la faculté de sciences infirmières de l’Université de Windsor, en Ontario.

comments powered by Disqus